Prendre fait et cause

On poursuit notre promenade dans les sujets de Pondichéry avec cet intéressant, mais exigeant, texte de Francis Bacon, qui va nous fournir l’occasion de réviser quelques connaissances d’épistémologie, sous un angle nouveau. Les consignes du baccalauréat sont claires : on n’est pas censé connaître la pensée de l’auteur du texte qu’on va expliquer. C’est le texte lui-même, et lui seul, qu’il s’agit d’expliquer. En revanche, mieux vaut connaître les références plus ou moins implicites qu’on croise dans le texte lui-même.

Lire la suite

Vivre mourant

Je ne saurais trop conseiller de suivre le fil des publications, des conférences, des interventions sur les réseaux sociaux, de Pacôme Thiellement. Parce que ses propositions, ses interprétations sont stimulantes; mais aussi pour ses références, toujours passionnantes. J’ai toujours l’impression que lorsque Jimmy Page chante « There’s a feeling I get, when I look to the west », et quand Pacôme Thiellement nous aide à tourner nos regards vers l’Est, c’est, selon deux perspectives inversées, la même ligne d’horizon que nous fixons. On ne

Lire la suite

Rome, ville déserte

Un peu perdue au milieu de l’exposition que la Cinémathèque consacre ce printemps au réalisateur Michelangelo Antonioni, cette critique du film l’Eclipse (1962), rédigée pour le Nouvel Observateur par Jean-Louis Bory, un de ceux dont on a un peu oublié le regard porté sur l’écran, et les mots par lesquels il parvenait à redoubler cette expérience. On pourra y être sensible à la peinture du monde déshumanisé par la technique, pas seulement les machines, mais aussi l’apparition de la ville

Lire la suite

Il y a Un Début à tout

Hier, l’occasion s’est présentée pour moi de faire entrer toute une classe de seconde dans le cercle fermé des connaisseurs d’un réalisateur que je considérerais volontiers, et je ne suis pas le seul, comme un acteur majeur du cinéma du 20ème siècle, quand bien même il n’est l’auteur d’aucun long métrage et malgré le fait que son nom soit inconnu, encore aujourd’hui, du plus grand nombre : Artavazs Pelechian; réalisateur arménien dont la filmographie s’étend, chronologiquement, des années 60 à la

Lire la suite

Franchise postale

« J’espère – pour ce bref passage d’un an – vous avoir appris que c’est dans les livres qu’on l’on trouve ses amis les plus capricieux mais aussi les plus fidèles… lisez beaucoup !«  Dédicace de mon professeur de français, M. Becquereau, en 4ème, au collège Ste Anne de Paris, sur ma photo de classe. Le conseil vaut toujours Comme certains des lecteurs de cette page travaillent ces jours ci sur la question, un peu épineuse, de la pertinence de l’écriture en

Lire la suite

Il faut se rappeler Socrate

Il y a peu, dans le cadre de l’introduction à ce que c’est que philosopher, en essayant de résumer très fortement ce qu’on est censé faire le jour de l’examen, quel que soit le sujet proposé, je me suis entendu dire aux élèves « finalement, le jour J, la première chose que vous avez à faire est la suivante : Souvenez-vous de Socrate. » Il est probable que je devrai, plus tard dans l’année, fournir quelques autres éléments de méthode, mais après

Lire la suite

Les Maîtres du suspens – 1

Dès les premiers cours de philosophie, ce qui étonne le plus, c’est cette façon particulière qu’on y observe d’accorder au moins autant d’importance aux questions posées qu’aux réponses qu’on peut y apporter. C’est que, pour le moment, le plus important est d’initier une attitude de pensée nouvelle chez les élèves, habitués jusque là à ce qu’un cours soit constitué de réponses, plus que de questions. Quand on est novice, il est tentant de jeter un coup d’oeil aux champions de la

Lire la suite

L’histoire est-elle une science impossible ? 1

Rebondissons sur le sujet donné au Liban, en section économique et sociale, ‘L’histoire est elle une science impossible ?‘ Que Karl Popper soit sceptique quant à la possibilité d’une discipline historique reconnaissable comme science, ça n’a rien de très étonnant : à ses yeux, ce qui distingue la science des autres savoirs, c’est sa réfutabilité, c’est à dire la possibilité de mettre en oeuvre des démarches expérimentales visant à remettre en question ses énoncés, dans l’ambition d’en démontrer la fausseté

Lire la suite

Deadline

C’est sans doute le jour ou jamais. Mais peut-être avons-nous besoin d’urgence, si l’urgence est la durée limitée à sa plus simple expression, ne laissant plus place aux tergiversations, ni à la réflexion, éliminant instantanément les options qu’en temps normal on laisserait se développer en se disant qu’on aura bien le temps de s’en occuper plus tard, si l’urgence est ce temps où s’impose non pas le possible, mais le nécessaire. Si l’urgence a besoin que s’installent un certain nombre

Lire la suite

Site Footer