Que la joie demeure

  «Suite  à des problèmes de type grec, je ne pourrai être votre obligé à Cannes. Avec le festival, j’irai jusqu’à la mort, mais je ne ferai pas un pas de plus. Amicalement. Jean-Luc Godard.» 2010 Petite remise à jour d’un article vieux de trois ans. Puisque l’occasion nous était donnée, hier, d’entrécouter l’Ode à la joie, qui est un extrait de la Neuvième symphnie de Beethoven. Il se trouve que, se questionnant sur l’essence de l’Europe (c’est un questionnement récurent

Lire la suite

Negan

Finalement, il se passe dans The Walking Dead un peu ce qui s’est peu à peu passé dans le western : peu à peu, l’ennemi se fait plus proche. Si au départ, pour les colons, l’ennemi c’était les indiens, peu à peu, ceux-ci disparaissent du paysage, pour ne laisser parfois d’eux-mêmes que quelques vestiges ou un souvenir des temps sauvages (Dans L’Homme qui tua Liberty Valance, à Capitol City, Peabody évoque en termes peu valorisants les indiens comme un équivalent

Lire la suite

Law and Order

A l’Ouest, à la fin du 19ème siècle, c’est en diligence que Ramson Stoddart rejoint une première fois Shinbone, . A l’Est, c’est à cheval que Rick Grimes rejoint sur une autoroute à moitié déserte la ville d’Atlanta. Le premier vient apporter une loi qu’il pense pouvoir se suffire à elle-même, afin de mettre fin au règne de la force. Le second est l’incarnation de la force légale, et ne sait pas encore à quel point il va devoir fermer

Lire la suite

Deadline

C’est sans doute le jour ou jamais. Mais peut-être avons-nous besoin d’urgence, si l’urgence est la durée limitée à sa plus simple expression, ne laissant plus place aux tergiversations, ni à la réflexion, éliminant instantanément les options qu’en temps normal on laisserait se développer en se disant qu’on aura bien le temps de s’en occuper plus tard, si l’urgence est ce temps où s’impose non pas le possible, mais le nécessaire. Si l’urgence a besoin que s’installent un certain nombre

Lire la suite

Dette extérieure

Puisque l’angle économique est celui selon lequel les négociants regardent le monde, plaçons nous sur les hauteurs de l’otium, habitées par les oisifs qui peuvent se payer ce luxe sans prix de ne pas avoir à compter, afin de regarder ce que le commun des mortels appelle « crise » pour l’envisager sous un autre jour, et selon d’autres valeurs. Dans la livraison du 12 Mai 2010 des Inrockuptibles, une interview de Jean-Luc Godard, partant un tout petit peu dans tous les

Lire la suite

« L’homme est comme le lapin, il s’attrape par les oreilles » (Mirabeau)

Comme promis à mes élèves, voici mises en ligne les émissions proposées par France Culture, en 2009 et 2010, destinées à préparer les élèves à l’épreuve de philosophie du baccalauréat. Le principe en est simple : un professeur est invité, et on lui soumet un sujet, à moins que ce ne soit l’inverse, et qu’on soumette le professeur à un sujet; à vrai dire, si l’exercice est réussi, on pourrait dire que le mouvement est double : il s’agit de

Lire la suite

Poker face

Je tombe tout à fait par hasard (« tout à fait », pas tout à fait à vrai dire, dans la mesure où les recherches sur le net ont ceci de particulier qu’elles ratissent large, si elles sont bien menées, et qu’elles permettent de retenir, dans le tamis des mots clé, si on les calibre bien, quelques matériaux précieux qui enrichiront la réflexion sans qu’on les ait convoqués), je tombe sur un court texte de Guy Debord, qui sous couvert de parler

Lire la suite

Site Footer