L’ignorance est elle une excuse ?

  Chercher une excuse, c’est chercher à se dissocier de la cause d’un phénomène. C’est d’ailleurs là le sens étymologique du mot excuse : ex causa, hors de cause. Ainsi, présenter ses excuses, c’est exprimer un regret tout en affirmant ne pas avoir provoqué volontairement ce qui s’est produit. Néanmoins, s’il est nécessaire de présenter des excuses, c’est qu’on n’est pas extérieur au phénomène : on n’a aucune raison de signaler qu’on n’est pas responsable de faits avec lesquels on

Lire la suite

Better have my money

  Supposons : C’est le jour J, vous n’avez pas les idées très claires, vous êtes ce genre de candidat que le simple  fait d’être assis derrière une table d’examen rend amnésique, et vous devez traiter  le sujet « Que gagnons-nous à travailler ? ». La seule chose qui vous vienne en tête, c’est cette série dont vous avez regardé les cinq saisons, Breaking Bad, et vous vous dîtes, « après tout, pourquoi pas ? ». On dira dans un autre article pourquoi il

Lire la suite

Prendre fait et cause

On poursuit notre promenade dans les sujets de Pondichéry avec cet intéressant, mais exigeant, texte de Francis Bacon, qui va nous fournir l’occasion de réviser quelques connaissances d’épistémologie, sous un angle nouveau. Les consignes du baccalauréat sont claires : on n’est pas censé connaître la pensée de l’auteur du texte qu’on va expliquer. C’est le texte lui-même, et lui seul, qu’il s’agit d’expliquer. En revanche, mieux vaut connaître les références plus ou moins implicites qu’on croise dans le texte lui-même.

Lire la suite

La culture nous protège-t-elle de la violence ?

On a évoqué, en classe, les sujets proposés cette année à Pondichéry. L’un d’entre eux nous permet d’aborder un concept que nous n’avons croisé cette année qu’à la faveur de l’actualité : la violence. Comme nous allons le voir, et c’est un peu le fil conducteur de la proposition de traitement qui suit, mieux vaut, pour traiter les questions, nombreuses, que ne manque pas de poser ce concept, éviter de se laisser aller à une condamnation qui n’aurait pour arme

Lire la suite

Travail sous couverture

Avertissement : Si tu es élève ou étudiant et que tu recopies l’explication de texte qui suit, c’est que 1- tu as pas mal de copies doubles et d’encre à disposition, 2- tu es un peu malhonnête (mais qui ne l’est pas un peu ?), et 3 – (plus grave) tu n’as vraiment rien compris à ce texte. « Socrate : Ainsi donc celui qui pense laisser après lui un art consigné dans un livre, comme celui qui le recueille en

Lire la suite

L’oeuvre d’art est-elle une réalité comme les autres ?

Travaillé en classe ces derniers temps, proposé au élèves, voici ce que peut donner ce sujet si on compile les diverses observations partagées en cours, et qu’on les associe correctement pour former, peu à peu, un plan et une progression de la pensée. Si ces derniers jours vous êtes soucieux de méthode, soyez attentifs à la façon dont peu à peu on amène des éléments de compréhension des concepts de manière à les analyser de façon plus précise, et à

Lire la suite

Construire sur les marécages; 2nde partie

Suite de l’article précédent, que je publie de nouveau, qui constitue ce que pourrait être une seconde partie très très étendue du commentaire du texte de Freud que nous avons expliqué linéairement dans l’article précédent. Je l’ai utilisé comme prétexte à une exploration des perspectives qu’ouvre la psychanalyse, tant en la poursuivant dans sa propre direction, et parfois sur des territoires qu’elle n’aurait peut être pas supposé parcourir, qu’en s’y opposant. Car les raisons d’être sceptique envers la théorie freudienne

Lire la suite

Construire sur les marécages; 1ère partie

Reprise d’un vieil article mis en ligne alors que le texte qui suit avait été proposé en commentaire au baccalauréat, à destination de mes élèves, puisque nous sommes depuis plus d’une semaine maintenant, en grève, et qu’il faut bien que le spectacle continue quand même.  Je rappelle en quelques mots les raisons pour lesquelles nous avons évoqué la psychanalyse en cours : nous analysons depuis quelques séances ce qu’on appelle communément le « moi », et nous nous sommes lancés, dans une

Lire la suite

Nabillée pour l’hiver

Ce qui suit est le résultat d’une petite expérience qui a pour origine l’évocation du personnage de Nabilla en cours, au moment où on démontait consciencieusement un sujet de dissertation classique, mais un peu complexe : Suis-je ce que j’ai conscience d’être. Comme je l’évoquais à l’oral, on me demanda s’il était possible, dans une dissertation d’examen, d’évoquer cette personne et de l’utiliser pour illustrer l’introduction et mettre en évidence le problème. La réponse est ambiguë : a priori, mieux

Lire la suite

Peut on reprocher à la philosophie d’être inutile ?

Vieil article, datant de 2006, propulsé de nouveau en une aujourd’hui, à la faveur de son traitement en classe. On pourra être attentif à la structure, très classique, ainsi qu’aux textes glissés dans le développement, qui prolongent ceux qu’on a étudiés en cours.      « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde ; il s’agit maintenant de le transformer ». Marx – Thèse sur Feuerbach, 1945 On sait l’écart existant entre le besoin quotidien d’efficacité et la distance

Lire la suite

Site Footer