L’angoisse et le divertissement chez Pascal

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

En abordant la question du doute en philosophie, on est amené à se demander où ce doute prend sa source. On pourrait en fait en distinguer deux, qui sont de nature différente, mais vont être canalisées par la philosophie dans une seule et même attitude. L’une de ces sources a été rencontrée chez Blaise Pascal dans ce qu’il qualifie comme l’angoisse provoquée sur l’homme par sa propre condition : perdu dans un univers aveugle et sourd, il cherche des réponses à ses questionnements mais n’en trouve pas : l’univers, face à lui, demeure muet.

Le passage suivant des Pensées est, sur ce point, le plus fréquemment cité :

Masque mortuaire de Blaise Pascal« En voyant l’aveuglement et la misère de l’homme, en regardant l’univers muet et l’homme sans lumière, abandonné à lui-même, et comme égaré dans ce recoin de l’univers, sans savoir qui l’y a mis, ce qu’il y est venu faire, ce qu’il deviendra en mourant, incapable de toute connaissance, j’entre en effroi comme un homme qu’on aurait porté endormi dans une île déserte et effroyable, et qui s’éveillerait sans connaître où il est, et sans moyen d’en sortir. Et sur cela j’admire comment on n’entre point en désespoir d’un si misérable état. Je vois d’autres personnes auprès de moi, d’une semblable nature: je leur demande s’ils sont mieux instruits que moi, ils me disent que non; et sur cela, ces misérables égarés, ayant regardé autour d’eux, et ayant vu quelques objets plaisants, s’y sont donnés et s’y sont attachés. Pour moi, je n’ai pu y prendre d’attache, et considérant combien il y a plus d’apparence qu’il y a autre chose que ce que je vois, j’ai recherché si ce Dieu n’aurait point laissé quelque marque de soi. »

Blaise Pascal – Les Pensées; Section XI Les prophéties

Pascal y décrit le fond angoissant de l’existence humaine, mais il y montre aussi comment l’homme tente d’échapper à cette angoisse en faisant diversion, en orientant ses pensées de manière à éviter tout ennui et toute pensée mettant le doigt sur l’absurdité de l’existence.

L’émission proposée ici est un approfondissement de cette question du divertissement. Elle fut diffusée sur France Culture le 11 Juin 2004. Elle permettra à ceux qui prendront le temps de l’écouter d’entendre une explication approfondie des positions de Blaise Pascal ainsi que de découvrir de nombreux autres passages des Pensées, qui viennent éclairer le texte que nous avons étudié en classe. Normalement, les éléments évoqués lors de cette heure devraient permettre à ceux qui étaient suffisamment attentifs de saisir les propos des commentateurs.

Crédits : Il est bon pour un élève, particulièrement quand il prépare le baccalauréat littéraire, d’aller jeter un coup d’oeil régulier sur les programmes de France Culture et de se familiariser avec la technique du podcast, puisque les émissions intéressantes sont presque toutes diffusées pendant les heures de cours. Les sources de l’émission proposée ici peuvent être trouvées ici :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/vendredis/fiche.php?diffusion_id=22714

2 commentaires On L’angoisse et le divertissement chez Pascal

  • Bonjour,
    J’ai visité avec intérêt votre site. Je ne résiste donc pas à l’envie d’entrer en contact avec vous. J’anime actuellement un site académique de réflexion philosophique dont l’adresse est sus-mentionnée. Je suis étudiant et j’ai tout à apprendre, notamment chez vous. Merci pour ce que vous faites pour promouvoir la connaissance.J’espère qu’il nous sera possible de rester en lien Internet. Amitiés !

  • Bonjour Emmanuel,

    Je vois en effet que vous vous lancez dans le plaisir de la publication de votre propre blog. Bienvenue au club !

    Merci pour les encouragements. Et Internet sert précisément à connecter les pensées, il me semble ! Connectés nous sommes donc déjà 🙂

Laisser un commentaire:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Site Footer