Socrate – rencontre du troisième type

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Socrate par RosselliniSocrate, un méta-sophiste ? On a déjà évoqué en cours, même si c’était avec d’autres mots, cette idée qu’on puisse voir dans le père fondateur de la philosophie un penseur qui aurait réussi à effectuer la synthèse des techniques sophistes et du doute sceptique, parvenant dans ce grand écart à dépasser l’opposition entre ceux qui soutenaient tout et n’importe quoi et ceux qui ne soutenaient plus rien du tout.

On a aussi déjà évoqué ici Nicolas Grimaldi, l’auteur de Socrate, le sorcier, qui tourne lui même autour de thèses assez semblables. Cette fois, c’est sa voix qui va nous accompagner dans un approfondissement de l’exploration de la pensée de Socrate. Au cours d’une conversation radiophonique avec Raphael Entoven, il évoque cette position particulière qui est celle de Socrate, aussi bien par rapport aux athéniens de son temps que par rapport aux autre penseurs. On verra aussi Socrate confronté à ses paradoxes : un penseur qui affirme ne rien savoir mais affirme néanmoins que l’âme survit à la mort du corps, qu’elle lui a d’ailleurs pré-existé et qu’elle a connu alors le monde intelligible pour l’oublier à la naissance. On rencontrera aussi dans cette émission les raisons pour lesquelles à la suite de Socrate, il y aura une divergence entre Platon et Aristote, divergence qui fondera les courants essentiels de la philosophie pour les siècles suivants.

Il ne reste donc plus qu’à s’installer confortablement, à s’équiper d’une tasse de son breuvage préféré, de quoi prendre quelques notes et à écouter ces deux interlocuteurs dialoguer un peu à la manière dont on pouvait le faire dans les rues d’Athènes, aux alentours du quatrième siècle avant l’ère chrétienne.

Laisser un commentaire:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Site Footer