Il faut se rappeler Socrate

Il y a peu, dans le cadre de l’introduction à ce que c’est que philosopher, en essayant de résumer très fortement ce qu’on est censé faire le jour de l’examen, quel que soit le sujet proposé, je me suis entendu dire aux élèves « finalement, le jour J, la première chose que vous avez à faire est la suivante : Souvenez-vous de Socrate. » Il est probable que je devrai, plus tard dans l’année, fournir quelques autres éléments de méthode, mais après

Lire la suite

Rendre justice aux sophistes

Classiquement, parce qu’il faut bien au mois de Septembre, en terminale, positionner nettement Socrate par rapport aux penseurs de son temps, on l’oppose à tout ce que l’Athènes d’alors peut compter d’autorités culturelles : politiques désireux de sauver la démocratie de l’ironie socratique, religieux soucieux de voir la croyance devenue superstition servir encore quelques temps d’opium à un peuple de plus en plus sevré, et sophistes. Sophistes surtout, en fait. Parce qu’il est commode d’opposer le désintéressement socratique, l’errance dans

Lire la suite

Site Footer