En Juin dernier, France Culture prenait l’initiative de proposer aux élèves de terminale, rendus un peu anxieux par l’approche désormais imminente de l’examen du baccalauréat (et on sait ce qu’il en est de la volonté : on a pu se lever chaque matin que fait l’année scolaire en se disant « Allez, aujourd’hui, je m’y mets », et se rendre compte chaque soir, au moment de pratiquer son examen de conscience, que décidément, pour des raisons qui nous échappent, on ne l’a toujours pas fait), cinq émission de préparation spécifique à cet exercice un peu particulier et artificiel qu’est la dissertation de philosophie en situation d’examen. On ne se répandra pas trop en jérémiades sur le thème  » S’agit il vraiment de philosophie au sens le plus pur qu’on puisse donner à ce mot ? ». C’est un exercice de style, et on peut simplement espérer que des contraintes de cet exercice puissent émerger des ébauches de pensée autonome.

Comme j’ai abordé avec mes élèves la question de la liberté sous un angle un peu particulier, je leur mets en ligne ce sujet, traité par un professeur de terminale, Carole Diamant, qui a le courage de se confronter ici à l’épreuve en un temps limité. Cela fera office de complément au cours, mais aussi de méthode, car un certain nombre de conseils sont prodigués au long de l’exercice, sur l’art et la manière d’aborder les sujets.

On précisera qu’ici, la problématique semble apparaître dès la lecture du sujet. Tous les sujets ne font pas ainsi affleurer leur problématique à la surface de leur formulation. Néanmoins, à observer l’évolution des sujets de dissertation au fil des années, il semble qu’on aille de plus en plus vers des problématiques explicites. Néanmoins, cela ne doit pas constituer une incitation à ne pas analyse r le sujet. Cette étape demeure nécessaire.

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Pour enregistrer l’émission et l’écouter, en mp3, où et quand on le veut : http://medias.harrystaut.fr/trousse-liberte.mp3 (clique droit, et « enregistrer sous »)

Les ressources liées à cette émission se trouvent à cette adresse : http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/chemins/fiche.php?diffusion_id=63591

J’en reproduis ici la bibliographie :

– ROUSSEAU : Du Contrat Social, Livre I, chap. VIII
- SARTRE : L’existentialisme est un humanisme (dans son ensemble)
- SPINOZA : Traité Théologico-politique chap. XVI
- HEGEL : La dialectique du maître et de l’esclave dans Phénoménologie de l’esprit
- DESCARTES : Méditations métaphysiques : méditation quatrième.

Partager cet article :


Récemment :


Laisser un commentaire


Nom (Obligatoire)

Email (Obligatoire, mais non publié)

Site web

Commentaire

  • Page Facebook

    Une page qui n'est évidemment pas la page personnelle du vrai Harry.
    S'abonner permet simplement de savoir ce qui est publié, et de partager parfois d'autres liens, d'autres contenus.

  • A propos

    Ce blog a pour but premier de servir de complément à mes élèves. Bienvenue néanmoins à tous ceux qui y échoueront, par hasard ou par erreur.

    Vous y trouverez des compléments du cours fait en classe, des corrigés de dissertations effectuées pendant l'année, et des documents divers, selon l'humeur du rédacteur et ses projets en cours.

    Un mot pour ceux qui tomberaient sur ce blog en ayant tapé dans google l'intitulé de leur sujet. Les corrigés que je propose n'ont pas grand chose à voir avec ce qu'un élève est censé écrire en terminale. En fait, aucun corrigé n'est d'ailleurs ce qu'est censé être la copie d'un élève. Autant dire qu'à strictement parler, il n'y a pas de corrigés, il n'y a que de propositions. De plus, Je ne me mets pas artificiellement dans la tête d'un élève hypothétique pour écrire ce que lui aurait pu écrire si j'avais été lui, ou s'il avait été moi. Il parait donc difficile d'exploiter ces documents pour les reproduire intégralement et vous faire passer pour leur auteur. D'autre part, je souhaite rappeler aux élèves de Terminale que le bac demeure un examen, il ne s'agit pas (encore) d'un contrôle continu. Il faut en tirer toutes les conséquences : l'épreuve de philosophie se fera en temps limité et dans une salle sans communication. Dès lors il est nécessaire de se préparer à cette épreuve et de fournir des travaux qui soient personnels. Votre professeur, pour bien vous orienter, a besoin de savoir ce que vaut votre travail quand vous le faites par vous même, et n'a que faire de savoir que vous savez bien recopier des sites trouvés sur le net.

    Sur ce, bonne lecture !

  • Commentaires récents

  • RSS Harrystaut

  • Copyright

    Creative Commons License
    Tous les textes de ce site sont mis à disposition sous contrat Creative Commons