Ca manque de musique, dans ce blog.

C’est que les liens entre musique et philosophie sont simultanément évidents, et complexes à décrire.

La chanson a, elle, l’avantage de tisser, parfois, dans ses paroles et dans ses sons, des structures aptes à drainer du sens. Il est alors peu étonnant que la musique des temps industriels se soit faite à partir de répétitions, de samples, de boucles en français. Et je connais peu d’illustrations aussi cohérentes que ce titre de Noir Désir, A l’Envers, à l’endroit, dont Michel Gondry a, manifestement, tout compris, étant donnée la pertinence de sa mise en images. Histoire d’élever la répétition à la puissance deux, j’avais, durant la rédaction de ces articles, mis le mode « repeat » sur « on ». Les chaines qui imposent de la musique pour classes marchandes devraient diffuser ce clip en boucle.

S’hasarder

Concevoir ou exécuter

Dans nos cordes

Laisser un commentaire:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Site Footer

Follow by Email
LinkedIn