Will I am (dédicace spéciale à celle à qui je dois le titre, qui se reconnaîtra !)

« I am what I am
I am my own special creation »
Gloria Gaynor

Certains, avant les vacances, avaient demandé des références courtes, des petits modules rapides qui permettraient de disposer d’un contenu réutilisable lors de l’examen. Exactement le genre de choses que je ne fais pas !

Heureusement, les collègues sont là, et certains ont la bonne idée d’investir les médias pour diffuser leurs travaux. Exemple avec Gilles Vervisch, qu’on a déjà maintes fois évoqué dans cette colonne, et dont les travaux ont la qualité importante de s’appuyer sur des éléments de connaissance commun, permettant ainsi de s’entrainer à poser ce regard un peu déviant sur les choses dont on a déjà parlé ici. A chaque fois, ce sont quelques références bienvenues qui accompagnent ce regard, et lui permettent de devenir une véritable analyse conceptuelle. Bref, c’est malin, bien fait, et ça a la bonne idée, pour les pressés, d’être rapide (moins rapides, en revanche, sont la méditation et la rêverie auxquelles cela convie !)

Ici, dans la ligne de ce dont nous traitions ces derniers temps en cours, il s’agit de savoir sur quoi peut s’appuyer le fait d’être « quelqu’un ». La très courte séquence aura qui plus est l’avantage de ne pas reprendre exactement ce qu’on a fait en cours. Attention, ça va réclame trois minutes de votre attention !

[iframe src= »http://www.lemouv.fr/player/export-reecouter?content=117858″ width= »481″ frameborder= »0″ scrolling= »no » height= »139″]

Et voici le lien vers le site de l’émission :

http://www.lemouv.fr/diffusion-faut-il-etre-unique-pour-etre-quelqu-un

Laisser un commentaire:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Site Footer