Le pays où on n’arrive jamais

Il est difficile d’aborder la théorie psychanalytique sans la relier au contexte qui a conduit à son apparition. Les deux épisodes du documentaire qui suivent sont le récit de L‘Invention de la psychanalyse ; le mot est bien choisi : Freud aime se comparer à Christophe Colomb, mais son Amérique à lui est un pays auquel on n’arrive jamais, il invente l’inconscient plus qu’il ne le découvre, même s’il le fait à travers les signes que constituent, pour lui, les

Lire la suite

Narco

En complément à l’exploration effectuée en cours, non de l’inconscient, mais de l’hypothèse psychanalytique, voici partagé sous la plume de Freud ce que nous n’avons fait qu’évoquer en classe : la fameuse triple blessure narcissique infligée par la science à l’humanité. Freud évoque deux fois cette humiliation subie par l’homme au cours du développement des sciences. Une fois dans les Essais de psychanalyse appliquée, et une autre fois dans son Introduction à la psychanalyse. Dans les deux textes, la démarche

Lire la suite

Je ne vois rien, que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie.

En complément à l’article précédent, voici un petit échange d’arguments entre Sartre, Freud et Leibniz. Comme ces auteurs ne sont pas contemporains les uns des autres (Freud meurt en 1939, Sartre naît en 1905), il s’agit évidemment d’un dialogue entre des textes qui ne s’adressent pas les uns aux autres directement. Mais c’est là le travail de la philosophie, que de faire dialoguer les textes, après coup. L’apport décisif de Freud, c’est la scission du psychisme en différentes entités immatérielles

Lire la suite

Construire sur les marécages; 2nde partie

Suite de l’article précédent, que je publie de nouveau, qui constitue ce que pourrait être une seconde partie très très étendue du commentaire du texte de Freud que nous avons expliqué linéairement dans l’article précédent. Je l’ai utilisé comme prétexte à une exploration des perspectives qu’ouvre la psychanalyse, tant en la poursuivant dans sa propre direction, et parfois sur des territoires qu’elle n’aurait peut être pas supposé parcourir, qu’en s’y opposant. Car les raisons d’être sceptique envers la théorie freudienne

Lire la suite

Construire sur les marécages; 1ère partie

Reprise d’un vieil article mis en ligne alors que le texte qui suit avait été proposé en commentaire au baccalauréat, à destination de mes élèves, puisque nous sommes depuis plus d’une semaine maintenant, en grève, et qu’il faut bien que le spectacle continue quand même.  Je rappelle en quelques mots les raisons pour lesquelles nous avons évoqué la psychanalyse en cours : nous analysons depuis quelques séances ce qu’on appelle communément le « moi », et nous nous sommes lancés, dans une

Lire la suite

Il est né le divan enfin

Ses écrits étant désormais libres de droits, on croule cette année sous les éditions des ouvrages de Freud. Parallèlement, un certain nombre d’initiatives sont prises pour faire découvrir l’un des pères fondateurs de la psychanalyse à un public qui le connaît encore peu, ou mal. Poursuivant l’intéressant dossier qu’il a publié, en hors série (Freud, la révolution de l’intime), le journal Le Monde organise en collaboration avec la Fnac une série de conférences autour de l’oeuvre de Freud, et de

Lire la suite

Commentaire d’un texte de Freud, extrait de « L’intérêt de la psychanalyse » – 2eme partie : mise en perspective

On l’a vu, le texte de Freud propose une rupture. Du moins est-ce ainsi qu’il se présente. On l’a vu aussi, cette rupture s’appuie sur un discours qui est de type scientifique, ce qui lui permet de bâtir, finalement, une nouvelle manière de décrire ce qu’est un être humain et d’expliquer selon quels principes se déroule son histoire. Reste que si la proposition semble nouvelle, il nous faut déterminer en quoi consiste cette nouveauté, examiner ce sur quoi elle s’appuie,

Lire la suite

Commentaire d’un texte de Freud, extrait de « L’Intérêt de la psychanalyse » – 1ere partie : Introduction et commentaire linéaire.

 » Une violente répression d’instincts puissants exercée de l’extérieur n’apporte jamais pour résultat l’extinction ou la domination de ceux-ci, mais occasionne un refoulement qui installe la propension à entrer ultérieurement dans la névrose. La psychanalyse a souvent eu l’occasion d’apprendre à quel point la sévérité indubitablement sans discernement de l’éducation participe à la production de la maladie nerveuse, ou au prix de quel préjudice de la capacité d’agir et de la capacité de jouir, la normalité exigée est acquise. Elle

Lire la suite

Site Footer