Une introduction

socrate_1203043100.jpgPuisque cela fait plusieurs années que le blog existe, et que chaque rentrée est l’occasion d’introduire de nouveau ce qu’est cette pratique particulière qu’est la philosophie, il s’agit pour ne pas se répéter excessivement de trouver des entrées nouvelles dans cette discipline. Plutôt que remanier un contenu que j’expose en cours à mes élèves, et que j’ai déjà développé ici dans des articles publiés chaque mois de Septembre, je vais cette année mettre en ligne une émission de France Culture qui fut diffusée en 1979. Cette année là, un cycle d’émission est enregistré avec ce grand professeur de philosophie qu’était François Chatelet. Magie des techniques humaines, on peut encore aujourd’hui conjuguer ce titre de professeur de philosophie au présent, puisque les fichiers audio nous permettent d’en être encore les élèves. Le cycle entier s’intitule « Histoire de la Raison » et parcourt l’histoire de la philosophie de ses origines athéniennes jusqu’à ses développements critiques nietzschéens (la fin du dix-neuvième siècle, en somme).

L’épisode choisi est celui de l’apparition de ce personnage singulier qu’est Socrate. F’rançois Chatelet y brosse le portrait d’une cité en questionnement, refusant pourtant la manière singulière dont Socrate va pousser ce questionnement beaucoup plus loin que ce que les convenances étaient capables d’accepter. On voit ainsi comment mythes, premières pensées fondées sur la raison, vie démocratique et attitude critique se positionnent réciproquement pour former un complexe dont Socrate proposera de sortir par le haut, comme dans tout bon mouvement dialectique. Opposition aux sophistes, refus de s’en tenir aux mythes, rôle de la parole (mais sans tomber dans les pièges de la parole mensongère), François Chatelet trace ici les grands contours de cette discipline qui, dans ses voies platoniciennes ou dans ses voies critiques devra, pourtant, se positionner en permanence par rapport à sa propre origine.

D’année en année, de classe en classe, d’épreuve du bac en épreuve du bac apparaît de plus en plus nettement que la maîtrise de cette origine historique permet de faire sienne cette attitude spécifique qui sera celle de Socrate. L’éloignement temporel nous permet deux choses diamétralement opposées et pourtant complémentaires : tout d’abord, l’impossibilité de singer Socrate, car le contexte est trop différent pour qu’on puisse se contenter de décalquer ses postures; mais aussi la possibilité d’une confrontation avec nos propres dogmatismes, qu’ils soient, comme ceux auxquels est confronté Socrate à Athènes, religieux, ou moraux, ou politiques, ou même scientifiques. Inaugurer le mouvement philosophique dans l’ignorance constitue sans doute, comme au quatrième siècle avant Jésus-Christ, une audace dont il s’agit sans doute, comme alors, moins de l’adresser à ses contemporains qu’à soi-même.

Voici donc, en écoute, cette demi-heure de cours, qui permet de plonger, à travers une autre voix que celle de son professeur, dans ces premiers temps d’une discipline qui n’en finira plus de poser problème.

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

5f17_1.jpgLe cycle entier de ces émissions n’est pas accessible, si ce n’est en puisant dans les enregistrements que quelques uns en ont effectué ou bien en tirant profit des rediffusions dont il fait parfois l’objet sur France Culture. Il constitue en tous cas une entrée en matière passionnante, aisée (car pédagogique) et ouverte sur un approfondissement dans la pratique personnelle de la réflexion, ou dans la lecture des auteurs exposés. Si les enregistrements sont donc quasiment inaccessibles à ceux qui voudraient les écouter, il existe cependant un livre qui fut édité à partir des ces entretiens tenus entre François Chatelet et Emile Noël. Intitulé « Une histoire de la raison« , accessible aussi bien dans son écriture que dans son prix, il constitue une introduction efficace à l’histoire de la philosophie. Et ce faisant, il constitue aussi un début de pratique philosophique, pour peu qu’on ne le lise pas de manière scolaire (qui sera là à considérer comme une manière passive de recevoir l’enseignement (et on peut craindre que, de plus en plus, ces deux mots deviennent équivalents, bien que cela constitue, profondément, un contresens)).

 

3 commentaires On Une introduction

  • Bonjour. J’ai très envie d’écouter cette émission, mais hélas, elle ne passe pas. Est-ce seulement sur mon ordinateur (mac, safari) ?
    Merci.
    R.A.

  • Je dois admettre que je ne sais pas trop comment ce type de contenu passe sur mac, mais à ma connaissance, les macs lisent, eux aussi les mp3 ! Une éventualité, c’est que mon serveur soit en rade, chose que je ne pourrai vérifier que ce soir, autre éventualité, que vous n’ayez pas installé le lecteur flash qui va bien. Dans ce cas là, c’est sur votre machine qu’il faudra travailler ! Cela me confirme une chose : il faut que je permette aux lecteurs de telecharger les mp3 pour les écouter comme ils le veulent, et ne plus être liés à leur ordinateur. J’y travaille !!

  • Voila, avec un peu de retard, le fichier est remis sur ses pieds, et ça devrait marcher !

Laisser un commentaire:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Site Footer