Sunny delight

Un mot sur les illustrations du précédent article. Elles ne proviennent pas d’une brochure annonçant une quelconque apocalypse, mais de l’exposition que la Tate Modern consacrait, dans sa Turbine Hall, à l’oeuvre d’Olafur Eliasson, « Weather Project ». Grace à des miroirs déjà installés dans cette immense salle, l’artiste parvenait à donner l’illusion d’une présence solaire, l’impression atmosphérique étant accrue par la diffusion, dans cet espace immense, d’une brume constante, venant estomper cette lumière de fin du jour. L’oeuvre invitait à venir

Lire la suite

Site Footer