Désirer sans faim

On peut en parcourir, en vingt minutes, des territoires de la pensée. La durée télévisuelle n’est pas tout à fait la même que celle que nous connaissons en cours. Le talent de cette émission, c’est de rendre vivante une pensée qui, au moment où elle est mise en scène, n’est plus en mouvement. C’est d’ailleurs une bonne manière de comprendre ce qu’est une dissertation, ou un dialogue platonicien : c’est une mise en scène d’une pensée qui a déjà eu

Lire la suite

Exégeste

Dans un premier temps, une sollicitation des sens laisse plus de traces qu’un discours. J’ai la chance d’avoir de bonnes sources, des bons « indics », des têtes chercheuses au flair développé, dont il suffit d’observer les trajectoires pour deviner où se trouvent ces points d’intérêt qui n’ont pas encore été pillés, demeurés aussi secrets qu’un bon coin à champignons. Un clip donc, pour commencer, fondé sur un principe simple : écran splitté, deux prises d’un même scénario, et des micro décalages.

Lire la suite

Joyride

Dans le règne des objets, l’automobile est loin d’être considérée par ses utilisateurs pour sa seule valeur d’usage, et ce d’autant moins que son usage, précisément demeure flou : irréductible au seul mouvement qu’elle permet, elle fait partie de ces biens qui drainent dans leur sillage un faisceau de valeurs a priori secondaires, qui finissent cependant parfois, pour les modèles et les marques considérés comme les plus prestigieux, les plus désirables, par dépasser l’essence première de la machine à translation.

Lire la suite

Mélopée

Lieux : jusqu’au 13 décembre 2009, Maison de la Poésie : 157 Rue Saint Martin 75003 PARIS 75003 Paris Tarif : 16€ pour les moins de 30 ans http://www.maisondelapoesieparis.com/ le 7 Janvier 2010 : Maison de la Poésie, 88, rue Saint-Denis 92700 Colombes Tarif : 20€ pour les moins de 20 ans On l’a abordé en cours (désolé pour ceux qui, sans doute majoritaires parmi les lecteurs de ce blog, ne sont pas en classe pour saisir l’origine de certains

Lire la suite

Visite radiophonique au familistère de Guise

Le 3 Janvier 2006, l’émission de France Inter, présentée par Daniel Mermet, Là-bas si jy’ suis, se consacrait aux fêtes de noël, passées à Guise, au familistère, auprès d’ouvriers des entreprises Godin, alors en grève. Entre la fondation du familistère par André Godin et les ouvriers qui font la queue pour recevoir leur colis de noël à la Croix-Rouge, c’est un grand bond en arrière qui est ici mis en son. C’est aussi une bonne manière de revenir vers le

Lire la suite

Half light – Un commentaire du « philosophe en méditation » de Rembrandt (1632)

La scène est une pièce, qui n’en est aucune et qui ne se suffit pas, puisqu’on la devine environnée d’autres pièces. Les limites du lieu sont d’ailleurs vagues, puisqu’on ne peut avoir aucune idée de la profondeur de la pièce du côté du spectateur : la cheminée est en partie hors champ, ce qui laisse deviner qu’elle se prolonge au delà de ce qu’on en perçoit. Surtout, la pièce, dans son architecture, annonce d’autres espaces, qu’on ne peut néanmoins pas

Lire la suite

Site Footer