5h de l’après midi. C’est l’heure de faire 4h en écoutant Sartre chez Jacques Chancel

Jean Paul Sartre On France Inter Microphone For The Programme ‘Radioscopie’ By Jacques Chancel (Photo by JARNOUX Patrick/Paris Match via Getty Images) Vous êtes un lycéen, 17 ans, vous rentrez du lycée, de type Pailleron, dans lequel, quotidiennement, vous vous rendez pour suivre vos cours, préparant le baccalauréat, section A. Aujourd’hui, la tension était palpable dans votre établissement, puisqu’hier, un collège semblable a connu un incendie au cours duquel vingt-deux personnes ont péri. Claude Guillaumin en parlera ce soir au

Lire la suite

Sables mouvants

  Rien n’est jamais acquis à l’homme Ni sa forceNi sa faiblesse ni son coeur Et quand il croitOuvrir ses bras son ombre est celle d’une croixEt quand il croit serrer son bonheur il le broieSa vie est un étrange et douloureux divorceIl n’y a pas d’amour heureux Aragon – Il n’y a pas d’amour heureux Si lundi matin, on doit encore franchir une dernière porte avant d’obtenir pour de bon un baccalauréat qui s’est hier dérobé une dernière fois,

Lire la suite

S’hasarder

Au fil des billets consacrés à la Lettre à Ménécée, aussi longs que le texte est bref, on aura compris que si chacun est invité à entrer en épicurisme, nul n’y entre tout à fait s’il n’est physicien. Non pas qu’Epicure puisse être considéré comme un physicien au sens actuel de ce mot, dans la mesure où il ne met pas en oeuvre un processus de validation par l’expérimentation d’une hypothèse elle même enracinée dans l’observation des phénomènes. Ce qui

Lire la suite

Faux départ

Qui a tué Socrate ?  Voici la question qui est posée, cette semaine sur France culture, dans l’émission Les Chemins de la philosophie. Et si cette question se pose, c’est que les circonstances dans lesquelles la Cité d’Athènes en vient à condamner celui qu’on considère comme le père fondateur de la philosophie sont complexes. Elle relèvent en fait en partie de la politique, en partie de rancoeurs personnelles,  mais aussi de la vie des idées, et encore des affaires judiciaires.

Lire la suite

Retour aux racines de la croyance

Le Père Noël peut sembler constituer un faible objet d’étude. Faisant l’objet d’un culte tout enfantin, il semble être un ersatz de divinité, un demi-dieu contemporain qui ne vaut pas la peine qu’on s’y intéresse. Pourtant, après tout, il est le dénominateur commun d’un très grand nombre d’humains, puisqu’il a constitué pour la plupart leur première véritable croyance : on a sincèrement affirmé qu’il pouvait combler des souhaits, récompenser une année de sagesse, procurer joie et bonheur à la totalité

Lire la suite

Hallo Spaceboy

Puisque ne resteront que les oeuvres, et puisqu’elles resteront, peut-être faut-il entériner ce à quoi nous invite le dernier titre, Lazarus, la résurrection, et considérer que David Bowie existera dans la musique qu’on peut non seulement écouter, mais aussi découvrir encore, parce que c’est une musique qui n’en finit pas de produire des effets nouveaux, écoute après écoute. De tous les albums de Bowie, 1. Outside est l’un des plus saisissants, peut-être un peu sous estimé dans sa discographie, parce

Lire la suite

On meurt

Dans le chapitre XIII du Livre III des Essais de Montaigne, intitulé De l’expérience, on trouve cette phrase, lapidaire : « tu ne meurs pas de ce que tu es malade : tu meurs de ce que tu es vivant. » Si on lit les Essais dans l’ordre de leur édition, ce qui est rare, on a été préparé à une telle idée, puisqu’on a déjà lu le chapitre XIX du Livre I, qui nous apprend que « philosopher, c’est apprendre à mourir ». Depuis

Lire la suite

Rendez-vous au mois doute

Juste parce que le titre s’imposait, étant donnée la teneur des cours de la rentrée. Et puis l’ambiance à mi-chemin de la musique d’ambiance et de la chansonnette pop a quelque chose d’un tout petit peu prenant. Et si le pseudonyme choisi par cette chanteuse peut inciter certains à voir le beau film de Jacques Tourneur, sorti en 1942, intitulé La Féline, ce sera un pas de plus effectué dans la mise entre parenthèse du monde, et dans la suspension

Lire la suite

Tuer le temps

Quelle ère est-il ? Quel meilleur jour qu’une veille de reprise pour désirer être doté du don de suspension du temps ? Même si le retour en cours n’est pas un abandon du loisir, mais la poursuite de celui-ci sous une autre forme, il est difficile de ne pas se laisser envahir par le vertige de savoir le temps des vacances déjà écoulé dans notre dos, et de se trouver face à une nouvelle année à entamer, jour après jour.

Lire la suite

Causeur

Proposées presque simultanément aux candidats du baccalauréat de Washington en filière S, et aux élèves de la filière ES au Liban, les Causeries de Merleau-Ponty sont en quelque sorte la vedette de cette cession du bac, du moins dans les lycées situés en pays étrangers. Bien entendu, cela ne permet absolument pas d’en déduire qu’on en tirerait d’autres extraits afin de les proposer dans l’hexagone. Cependant, il n’est jamais, ni déplaisant, ni inutile, de lire Merleau-Ponty, d’autant que ce texte

Lire la suite

Will I am (dédicace spéciale à celle à qui je dois le titre, qui se reconnaîtra !)

« I am what I am I am my own special creation » Gloria Gaynor Certains, avant les vacances, avaient demandé des références courtes, des petits modules rapides qui permettraient de disposer d’un contenu réutilisable lors de l’examen. Exactement le genre de choses que je ne fais pas ! Heureusement, les collègues sont là, et certains ont la bonne idée d’investir les médias pour diffuser leurs travaux. Exemple avec Gilles Vervisch, qu’on a déjà maintes fois évoqué dans cette colonne, et dont

Lire la suite

Cours de Raptrapage

  [Nouvelle introduction ajoutée, en 2014, à cet article de 2012] Dans quelques siècles, des historiens de l’art se pencheront sur les documents que nous laissons, et sans doute feront-ils comme nous : pour aller plus vite, ils iront tout d’abord vers les compilations, afin de tracer un paysage d’ensemble de notre temps. Peut être tomberont-ils alors sur ces performances régulièrement proposées sur NBC, tard le soir (mais un peu moins tard depuis moins d’un mois) par Jimmy Fallon et

Lire la suite

Des dissertations sur l’art, pour aborder l’art de la dissertation

  Deux propositions adressées aux oreilles qui voudront bien se tendre un peu, sur un sujet que nous avons assez abondamment traité en cours, et assez fréquemment évoqué ici même, l’art. Deux sujets tels qu’il en tombe assez souvent lors de l’examen du baccalauréat, permettant, à eux deux, de balayer une part assez vaste des problématiques susceptibles d’être posées autour de ce concept. Comme toujours, sur la question artistique, il s’agit de dépasser un discours ne portant que sur les

Lire la suite

Peut-on ne pas croire ?

Si un sujet exige qu’on définisse ce qu’est la croyance, il faut résister à l’envie qu’on peut avoir de la réduire à une seule de ses dimensions, car de tous les concepts qu’on peut croiser en philosophie, il est probable que ce soit un de ceux qui puisse, légitimement, recevoir des définitions diverses, dont certaines semblent être, entre elles, incompatibles. Si on s’appuie sur un des dictionnaires qui, en philosophie, font foi, le Lalande, on se trouve devant la distinction

Lire la suite

Possession

« L’enfer, c’est la morale » Philippe Sollers L’image de soi dans le miroir est nécessairement celle d’un autre, juste assez inversé pour qu’on ne puisse pas lui correspondre. Mais « à l’intérieur », il en va de même. Si l’imagerie populaire a volontiers mis en scène le jugement moral sous la forme de personnages opposés venant susurrer à chaque oreille des conseils contradictoires, ce n’est pas tout à fait un hasard. Mais à strictement parler, un seul interlocuteur pourrait suffire :

Lire la suite

Clepsydre, CLEPSYDRE !!!

Le temps est il essentiellement destructeur ? « Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! » Baudelaire, L’horloge S’il y a bien une notion difficile à saisir, c’est bien le temps. Et pourtant, il semble difficile de philosopher sans en passer par le temps, surtout si on se place dans une perspective idéaliste, qui fait de la philosophie une quête de ce qui ne se laisse pas corrompre par le passage du temps, par la nécessaire inscription de notre corps

Lire la suite

Exégeste

Dans un premier temps, une sollicitation des sens laisse plus de traces qu’un discours. J’ai la chance d’avoir de bonnes sources, des bons « indics », des têtes chercheuses au flair développé, dont il suffit d’observer les trajectoires pour deviner où se trouvent ces points d’intérêt qui n’ont pas encore été pillés, demeurés aussi secrets qu’un bon coin à champignons. Un clip donc, pour commencer, fondé sur un principe simple : écran splitté, deux prises d’un même scénario, et des micro décalages.

Lire la suite

« Toujours portant ses regards inquiets vers les rayons du soleil »

Les lecteurs curieux auront peut être découvert, dans l’un des derniers articles, le nom de Sohravardi, qui demeure encore aujourd’hui inconnu du grand public. Pourtant, depuis les années 30, Henry Corbin, grand spécialiste des penseurs iraniens, ainsi que de la philosophie d’Heidegger, a diffusé les textes de cet auteur du douzième siècle, lui même héritier et relais des penseurs de la philosophie de la Lumière des sages de la Perse ancienne. Mais comme la tradition occidentale a encore, fortement ancrée

Lire la suite

Comment perdre son procès sans se perdre soi-même

Comme promis à mes élèves, je remets en ligne un fichier déjà partagé ici même il y a quelques années. Il s’agit d’une émission de France Culture, extraite du cycle intitulé l’Histoire de la Raison, constitué de dialogues entre François Chatelet et Emile Noel. L’épisode proposé ici est consacré à la naissance de la philosophie, à Athènes, à travers la voix de Socrate, telle qu’on pouvait l’entendre s’exprimer dans les rues, les diners ou, comme on s’y intéresse ici, à son

Lire la suite

Hors saison

A propos de l’oeuvre de Hugues Dufourt, Hivers, et plus particulièrement d’un de ses mouvements, Le Philosophe selon Rembrandt. S’intéresser aux œuvres, c’est moins s’attacher aux objets dont elles sont la représentation que tenter d’habiter leur forme, d’en faire un milieu dans lequel on va éprouver de nouveaux percepts, générer de nouveaux concepts. Ainsi, quand nous regardons le philosophe en méditation de Rembrandt, il s’agit moins d’observer un personnage qui présente sa part de pittoresque que d’éprouver le vertige de

Lire la suite

Un de ces jours, tu vas te sentir vraiment seul. Une promenade nauséeuse, en musique.

Les lecteurs de la Nausée, cette « fiction du non-fictif » comme l’écrivait le critique Jean Rousset, savent qu’un titre de jazz y joue un rôle prédominant, bien au-delà du simple design sonore auquel la littérature contemporaine aime avoir recours lorsqu’il faut compenser un manque d’habileté dans l’écriture pour générer des ambiances (lâcher des références musicales pointues comme d’autres font du name droping juste pour donner au texte une fausse crédibilité). Ce titre, qu’Antoine Roquentin, le double romanesque de Sartre,

Lire la suite

La tribune des Temps Modernes

Quand ce sont les derniers jours qui s’égrainent avant l’examen, il n’est pas inintéressant de croiser un peu les connaissances, de tracer de grandes perspectives à travers les disciplines afin de tisser des liens entre les différentes leçons, afin que les éléments communiquent les uns avec les autres, constituant un réseau d’autant plus solide qu’il n’aura plus besoin d’être appris par coeur, puisqu’un élément permettra de retrouver la majeure partie de tous les autres. Le document que je vous donne

Lire la suite

Etre sur la même longueur d’ondes

Confronter des professeurs à l’exercice auquel seront soumis les élèves courant juin pourrait avoir comme fâcheuse conséquence de montrer aux candidats bacheliers combien l’exercice qu’on leur demande de réaliser est complexe et hors d’atteinte. Après tout, on pourrait imaginer, ou espérer, que des enseignants soient plus à l’aise avec la dissertation que leurs élèves. Pourtant, s’il y a bien une discipline dans laquelle cette expérience puisse être menée sans décourager les élèves, c’est bien la philosophie, tant les questions qu’elle

Lire la suite

La certitude est elle le signe d’une pensée morte ?

Alors que je planche sur des copies qui s’affrontent toutes à ce sujet, passe dans la bande originale de l’après midi ce titre de Rocé, qui laisse l’étrange impression d’avoir été écrit comme une réponse à la question posée. Ce n’est pas que le titre soit particulièrement génial, ce n’est pas ce qu’on attend de la musique « pop ». C’est juste qu’il accompagne bien la réflexion, qu’il en émane en partie, et qu’il est capable de la susciter un petit peu.

Lire la suite

D’où vient cette idée que la vie est faite de morceaux ?

Précision à propos du titre de l’article précédent : « La vie est faite de morceaux qui ne se joignent pas » est tout d’abord une réplique tirée d’un film de Truffaut intitulé les deux anglaises et le continent, lui même adapté du roman du même nom, écrit par Henri-Pierre Roché. Entre temps, cette réplique a constitué le motif d’un sample, utilisé dans les années 90 par un chanteur suisse, Jean Bart, comme leitmotiv d’une chanson qui fonctionne comme une ritournelle :

Lire la suite

L’arc en ciel de la gravité

Depuis maintenant assez longtemps, faire de la musique ne consiste plus nécessairement à sortir un bel instrument de sa housse, à en humecter l’anche pour en extraire des notes conformes aux indications d’une partition, ou faire preuve d’une maîtrise totale et virtuose de ses cordes vocales. A vrai dire, la musique n’a jamais consisté essentiellement en cela, simplement, il y eut des époques où on ne le savait pas. Est musique tout son produit de manière volontaire, ou encadrée par

Lire la suite

Les oreilles qui trainent

Tout cours sur l’art, en Terminale, se heurte à deux obstacles. D’une part, on peut passer pas mal de temps à déplorer que les élèves n’aient pas une culture artistique très développée (mais en même temps, on peut aussi se demander quelle part de leur scolarité a été consacrée à une découverte de l’art, en dehors de l’apprentissage de la littérature), d’autre part, au delà de l’absence de maîtrise de la culture classique, on s’étonne de les voir finalement souvent

Lire la suite

« L’homme est comme le lapin, il s’attrape par les oreilles » (Mirabeau)

Comme promis à mes élèves, voici mises en ligne les émissions proposées par France Culture, en 2009 et 2010, destinées à préparer les élèves à l’épreuve de philosophie du baccalauréat. Le principe en est simple : un professeur est invité, et on lui soumet un sujet, à moins que ce ne soit l’inverse, et qu’on soumette le professeur à un sujet; à vrai dire, si l’exercice est réussi, on pourrait dire que le mouvement est double : il s’agit de

Lire la suite

EMS 401

Afin de compléter l’article précédent, voici un accès plus simple à l’oeuvre d’Edgar Varèse. Il s’agit d’un texte écrit par Frank Zappa pour le mensuel Stereo review de Juin 1971. Il s’intitule Edgard Varese : The Idol of My Youth, et il touchera ceux pour qui découvrir un artiste relève encore de ce qu’on peut appeler une rencontre. On peut craindre que nombreux soient ceux qui entretiennent avec la musique une simple relation d’accumulation, la consommation à hautes doses de

Lire la suite

Ingénieux du son

2 Décembre 1954, au théâtre des Champs Elysées, Edgar Varèse fait découvrir au public une pièce musicale, intitulée Déserts, qui restera dans l’histoire de la musique la première oeuvre mixte, c’est à dire exécutée pour partie par un orchestre de musiciens, et pour autre partie par des bandes magnétiques enregistrées, diffusées par l’intermédiaire d’un dispositif de sonorisation amplifiée. A aucun moment ces deux dispositifs ne jouent de manière simultanée. Il s’agit plutôt d’interpolations enregistrées dans le jeu de l’orchestre. Cette

Lire la suite

Site Footer