« Ce qui périt par un peu plus de précision est un mythe »

Répondant à une inconnue, à une femme absente en somme, qui pourrait tout aussi bien n’être que le fruit de l’imagination (pour le lecteur, elle devra le rester), Paul Valery développe dans sa Petite lettre sur les mythes un point de vue original sur ces récits qui, bien qu’imaginaires, tiennent dans de place dans nos vies dites ‘réelles’. Son interlocutrice invisible s’inquiète de la relation qu’entretient Valery avec Dieu et l’amour. Il lui répondra en plaçant ce dont il est

Lire la suite

« L’homme est comme le lapin, il s’attrape par les oreilles » (Mirabeau)

Comme promis à mes élèves, voici mises en ligne les émissions proposées par France Culture, en 2009 et 2010, destinées à préparer les élèves à l’épreuve de philosophie du baccalauréat. Le principe en est simple : un professeur est invité, et on lui soumet un sujet, à moins que ce ne soit l’inverse, et qu’on soumette le professeur à un sujet; à vrai dire, si l’exercice est réussi, on pourrait dire que le mouvement est double : il s’agit de

Lire la suite

Le langage – Conclusion

Ainsi le langage humain est il bien plus complexe que les facultés de communication animales. En effet, le langage humain crée le monde au fur et à mesure dont il en parle. Il est par conséquent capable de mentir, de faire illusion et pour autant il reste le seul terrain sur lequel peut se bâtir la vérité. Sans doute est ce pourquoi l’on considère que ce que l’homme peut donner de plus précieux, ce à partir de quoi on ne

Lire la suite

Le langage – 5ème partie : Le dépassement de la fonction de communication – le langage libérateur.

Mais on peut craindre alors que le langage ne serve plus qu’à dire les choses telles qu’on les connaît déjà et qu’aucune création ne passe plus par son biais. Or les linguistes les plus récents ont repéré qu’au contraire le langage est le lieu même de la création et ce à plusieurs titres. A La fonction poétique Tout d’abord, en dehors de la stricte fonction d’information, le langage présente aussi ce qu’on peut appeler une fonction poétique. Celle ci permet

Lire la suite

Le langage – 4ème partie : Les limites du langage

Cependant, on peut se demander si le langage est véritablement apte à exprimer notre pensée. En effet on constate que si on veut vraiment exprimer quelque chose qui nous est intime, alors le langage vient trahir ce que l’on veut exprimer et rendre banal ce qui nous semblait au contraire absolument unique. Bergson le montre bien dans Le Rire : « Nous ne voyons pas les choses mêmes ; nous nous bornons, le plus souvent, à lire des étiquettes collées sur

Lire la suite

Le langage – 3ème partie : Le langage, spécificité humaine ?

Si nous définissons le langage comme l’aptitude à exprimer des pensées, alors on peut se demander dans quelle mesure il est possible d’accorder cette faculté aux animaux. Certains signes tendraient à montrer une telle capacité chez eux aussi – danse des abeilles, communication par infrasons chez les éléphants, système complexe de cris chez les dauphins etc.¬ On peut se mettre d’accord sur le fait qu’il existe bien une communication entre animaux. On sait qu’elle existe même entre certaines plantes. Mais

Lire la suite

Le langage – 2ème partie : La langue : convention ou lien naturel avec les choses ?

Ce rapport entre le mot et la chose est une question que se pose Platon dans un dialogue intitulé le Cratyle. Il oppose deux personnages, Cratyle et Hermogène. Cratyle est persuadé que les mots imitent les choses et sont donc naturellement justes. Hermogène, lui, est convaincu que le langage est conventionnel. C’est à dire que l’on se met d’accord sur l’usage des noms. La preuve est que cet usage change, que les mots voient leur sens dériver, que certains disparaissent

Lire la suite

Le Langage – 1ère partie : Articuler Disctinctement.

En effet, une erreur consisterait à confondre ce qu’on appelle « la langue » avec l’objet de notre étude. Une langue, c’est un système particulier de mots, un ensemble de mots, de codes fixés dans une société donnée, à un moment donné. En ce sens, un dictionnaire est le reflet de la langue à un moment donné. On peut dire que la langue est un produit social. Le langage, lui, c’est la fonction générale de communication, fonction qui regroupe toutes les langues,

Lire la suite

Le langage – Introduction

Parler du langage, c’est déjà user du langage. Aussitôt nous voyons qu’une difficulté apparaît pour nous : comment étudier le langage si pour le faire nous avons besoin du langage lui-même ? Nous tombons dans un problème équivalent à celui des microphysiciens qui quand ils étudient la lumière ont besoin de bombarder les photons qu’ils observent avec … des photons. L’idéal serait de pouvoir penser au langage sans avoir recours à lui. Mais on va voir que cela aussi semble

Lire la suite

Site Footer