Complément à la préparation à l’oral, à propos de Sartre : une incursion dans l’Etre et le Néant.

Pour évaluer à quel point on a compris le texte d’un philosophe, le mieux est sans doute de se confronter à un autre texte, du même auteur, de difficulté plus élevée. L’Existentialisme est un humanisme est un texte réputé assez facile d’accès, puisque vulgarisant une thèse philosophique qui peut prendre des aspects bien plus complexes. On s’assurera de le maîtriser en se penchant sur quelques passages de cette autre pièce maîtresse dans l’histoire de la philosophie qu’est l’Etre et le

Lire la suite

Complément à la préparation à l’oral, à propos de Sartre : Descartes, l’inspirateur détourné.

On l’indiquait dans le précédent article, préparer le passage à l’oral en philosophie réclame de maîtriser non seulement une œuvre mais aussi les concepts que cette œuvre travaille. Il ne s’agit pas seulement de se préparer à d’éventuelles questions sortant du strict cadre du texte, mais avant tout d’être capable de le comprendre, en maîtrisant les problématiques qui le motivent, puisque celles-ci sont ce qui fait de ces « œuvres » des textes de philosophie. Ainsi, il serait illusoire de

Lire la suite

Eléments de vocabulaire sartrien

Pour pouvoir parler correctement d’une oeuvre, il faut en maîtriser le vocabulaire. L’Existentialisme est un humanisme, de Sartre, ne fait pas exception. Mes plus observateurs d’entre mes élèves auront remarqué que certains des termes de ce vocabulaire sont partagés avec Epicure. C’est tout à fait normal, dans la mesure où il s’agit dans les deux textes de liberté. En revanche, entre temps est apparue une problématique nouvelle, la philosophie s’étant peu à peu constituée comme une anthropologie, c’est-à-dire une science

Lire la suite

Dette souveraine

On sent qu’on a saisi un discours quand on est capable de le reconnaître chez d’autres auteurs que celui chez lequel on l’a tout d’abord découvert. En philosophie, ce phénomène peut prendre trois formes. La première consiste à lire tout d’abord des présentations des concepts principaux d’un auteur chez des commentateurs, puis à retrouver ces concepts dans leur milieu naturel, en lisant directement les œuvres qu’on a tout d’abord découvertes grâce à ces précieux intermédiaires et entremetteurs que sont les

Lire la suite

5h de l’après midi. C’est l’heure de faire 4h en écoutant Sartre chez Jacques Chancel

Jean Paul Sartre On France Inter Microphone For The Programme ‘Radioscopie’ By Jacques Chancel (Photo by JARNOUX Patrick/Paris Match via Getty Images) Vous êtes un lycéen, 17 ans, vous rentrez du lycée, de type Pailleron, dans lequel, quotidiennement, vous vous rendez pour suivre vos cours, préparant le baccalauréat, section A. Aujourd’hui, la tension était palpable dans votre établissement, puisqu’hier, un collège semblable a connu un incendie au cours duquel vingt-deux personnes ont péri. Claude Guillaumin en parlera ce soir au

Lire la suite

Tel est pris, qui croyait prendre

On s’était déjà dit, en regardant avec une certaine envie, les drones civils et militaires dont le ciel est peu à peu habité, qu’il y a là un objet qui, au-delà des fonctions pratiques qu’il offre, ouvre des questions multiples, qui sont pour certaines d’entre elles d’ordre philosophique. Alors que je préparais le traitement, en cours, de la question « Suis-je ce que j’ai conscience d’être », j’avais exploré quelques situations dans lesquelles la personne voit sa substance étendue au-delà de ses

Lire la suite

Je ne vois rien, que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie.

En complément à l’article précédent, voici un petit échange d’arguments entre Sartre, Freud et Leibniz. Comme ces auteurs ne sont pas contemporains les uns des autres (Freud meurt en 1939, Sartre naît en 1905), il s’agit évidemment d’un dialogue entre des textes qui ne s’adressent pas les uns aux autres directement. Mais c’est là le travail de la philosophie, que de faire dialoguer les textes, après coup. L’apport décisif de Freud, c’est la scission du psychisme en différentes entités immatérielles

Lire la suite

De la Concordance des temps – dialogue à travers les siècles entre Saint Anselme et Sartre sur la responsabilité

On reparlera prochainement du texte de Saint Anselme (laïcisé pour l’occasion en Anselme, ce qui a permis à bon nombre de candidats de croire qu’il s’appelait « Anselme de la Concorde »…) proposé cette année à la sagacité des candidats au bac ES. Perçu à juste titre comme difficile, il mérite qu’on se penche un peu sur son cas. En attendant, on aimerait faire remarquer ceci aux candidats qui présenteraient, lundi, L’Existentialisme est un humanisme de Jean-Paul Sartre, qu’il y a un

Lire la suite

Petit, avec de grandes oreilles

Le magazine Playboy a, dès les années 60, assis sa réputation sur deux fondamentaux censés attirer à l’époque l’homme « moderne » tel que la presse anglo saxonne se le figurait : les femmes charmantes et les interviews de grands témoins culturels de l’époque. Que Jean-Paul Sartre soit, dans le numéro d’Avril 1965, longuement questionné dans une interview retranscrite sur une dizaine de pages n’est pas surprenant, dans la mesure où l’orientation éditoriale semble avoir deviné vingt ans avant Thierry Ardisson qu’un intellectuel

Lire la suite

Agir en soi

En ce qui concerne les sujets dont le travail constitue la notion centrale, il faut avoir en tête que la réflexion impose de positionner le curseur du travail par rapport aux concepts voisins que sont la tâche, le labeur, l’oeuvre. Si certains philosophes ont distingué le travail aliéné du travail humanisant, constituant le premier comme simple exécution de tâches, et reconnaissant dans le second un processus oeuvrant au moins à la création de l’être humain lui-même, d’autres ont placé définitivement

Lire la suite

Un de ces jours, tu vas te sentir vraiment seul. Une promenade nauséeuse, en musique.

Les lecteurs de la Nausée, cette « fiction du non-fictif » comme l’écrivait le critique Jean Rousset, savent qu’un titre de jazz y joue un rôle prédominant, bien au-delà du simple design sonore auquel la littérature contemporaine aime avoir recours lorsqu’il faut compenser un manque d’habileté dans l’écriture pour générer des ambiances (lâcher des références musicales pointues comme d’autres font du name droping juste pour donner au texte une fausse crédibilité). Ce titre, qu’Antoine Roquentin, le double romanesque de Sartre,

Lire la suite

La tribune des Temps Modernes

Quand ce sont les derniers jours qui s’égrainent avant l’examen, il n’est pas inintéressant de croiser un peu les connaissances, de tracer de grandes perspectives à travers les disciplines afin de tisser des liens entre les différentes leçons, afin que les éléments communiquent les uns avec les autres, constituant un réseau d’autant plus solide qu’il n’aura plus besoin d’être appris par coeur, puisqu’un élément permettra de retrouver la majeure partie de tous les autres. Le document que je vous donne

Lire la suite

Sartre par Sartre

Je l’avais promis à quelques élèves, et aux collègues avec lesquels j’en avais parlé, alors je mets en ligne ces quelques pages que le Nouvel Observateur de Janvier 1970 consacra à un assez long entretien avec Sartre, qui revenait alors, dans le cadre de sa propre pensée, sur un certain nombre des points qu’une année de Terminale évoque assez nécessairement : ses propos parfois peu nuancés sur l’irréductibilité du choix, y compris en situation extrême, dont il dit lui même

Lire la suite

Sens uniques

Comme promis il y a quelques jours, je mets ici en tension le court métrage de Philippe André, intitulé « The Rope » et un extrait de « l’Etre et le Néant« , de Sartre. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit de repérer toute l’ambiguïté de la démarche amoureuse, qui doit être une marche sans être une intention personnelle. On se trouve là sur ce territoire où les catégories de liberté, d’intention se trouvent comme « court-circuitées ». On peut voir là une instabilité

Lire la suite

Site Footer