Là-haut

En travaillant sur le sujet que, ces temps ci, nous creusons en classe (« Suis-je ce que j’ai conscience d’être ? »), je suis retombé, presque par hasard, sur cet extrait des Considérations inactuelles de Nietzsche, au cours duquel s’établit un lien entre la quête de soi et la relation avec les éducateurs. Comme si le moi se situait au delà des limites de sa propre personne, et exigeait pour qu’on le capte, d’aller vers ce qui n’est pas soi. On comprend

Lire la suite

L’homme aux semelles de vent

Il y a de cela bientôt trois ans, j’avais publié ici même (http://www.harrystaut.fr/?p=10) un commentaire d’un texte de Nietzsche qui, pour plein de raisons, semble me suivre, ou plutôt, m’accompagner. Son caractère énigmatique lui permet d’avoir une bonne tenue dans le temps, sans pour autant que ses effets s’épuisent, ou qu’un vide apparaisse en son coeur; au contraire, plus on le médite, plus on le laisse prendre les commandes de la pensée, et plus il prend d’épaisseur. Ce qui n’a

Lire la suite

Le rétablissement antipode.

« Toute philosophie qui place la paix plus haut que la guerre, toute éthique qui conçoit négativement le bonheur, toute métaphysique, toute physique qui envisagent une finale, un état définitif quelconque, toute aspiration, surtout esthétique ou religieuse, à un à-côté, un au-delà, un au-dehors, un au-dessus, autorisent à rechercher si ce ne fut pas la maladie qui inspira leur philosophe. On travestit inconsciemment les besoins physiologiques de l’homme, on les affuble du manteau de l’objectivité de l’idéal, de l’idée pure;

Lire la suite

Méthode d’arrachement au sol – Principes d’élévation – De nouveau David Toole.

Puisque David Toole, entrevu quelques articles plus tôt, semble remporter un certain succès, et pas mal de réflexion (on ne peut rêver plus efficace en matière de surrection de la réflexion concernant la définition exacte de la danse, et donc, plus largement, de l’art), puisqu’il semblerait qu’il soit porteur, simultanément, d’un pouvoir de destruction des représentations dogmatiques sur l’art, et d’un pouvoir d’affirmation de quelque chose de nouveau, puisque de plus cette proposition se fait dans la beauté manifeste d’un

Lire la suite

Image-Mouvement

Il existe une vidéo, intitulée « Last days« , dans laquelle on peut voir Nietzsche au déclin de sa vie, dans un état de manifeste dégradation, le regard vidé, comme épuisé d’avoir poussé si loin les limites de la pensée, comme éreinté d’avoir pris en charge le pillonage en règle de ce que l’occident, content de lui, avait patiemment construit. Ce film est un faux. Construit sur la base des photos prises en 1899 par Hans Olde, dans une série appelée « Der

Lire la suite

Nietzsche – Travailler, ou planer ? – commentaire d’un extrait de « Humain, trop humain »

“ Le besoin nous contraint au travail dont le produit apaise le besoin: le réveil toujours nouveau des besoins nous habitue au travail. Mais dans les pauses où les besoins sont apaisés et, pour ainsi dire, endormis, l’ennui vient nous surprendre. Qu’est-ce à dire ? C’est l’habitude du travail en général qui se fait à présent sentir comme un besoin nouveau, adventice; il sera d’autant plus fort que l’on est plus fort habitué à travailler, peut-être même que l’on a

Lire la suite

Site Footer