Décalage horaire : Afrique

Encore des sujets qui ne tomberont pas dans l’hexagone la semaine prochaine. Qu’importe, c’est de nouveau, grâce aux centres d’examen du continent africain, l’occasion de se confronter à des questions et de s’y mesurer, sachant qu’en réalité, elles sont autant d’occasion de se confronter à soi-même. On peut se lancer un moment, sur chaque sujet, tranquillement, en prenant l’habitude d’analyser les concepts mis en jeu, et de discerner, à partir de cette analyse, les fameuses différentes dimensions qui permettraient de

Lire la suite

Faites vos vœux, rien ne va plus

Puisqu’on a pas mal parlé, en classe, de Parcoursup’, et qu’on a essayé de ne pas tenir à ce sujet, uniquement des propos techniques, peu à peu s’est formée une réflexion autour du dispositif lui-même, de ce qu’il suppose. Depuis le 22 mais, ce à quoi on est confronté, c’est la mise en scène de ce dispositif. Il se trouve que j’ai la chance de travailler dans un lycée dont la salle des profs est un lieu de réflexion et

Lire la suite

Un super-héros très discret

Puisque le Huffington Post m’a proposé de rédiger, pour sa catégorie « blogs », un texte qui développe deux trois idées autour de Mamoudou Gassama, ce jeune homme qui a sauvé de façon spectaculaire un enfant tombé d’un balcon, je partage ici ce texte, puisqu’il met en jeu quelques concepts, tels que le courage, la citoyenneté, l’héroïsme. C’est très court, mais c’est le format de ce genre d’article qui l’exige.  « Là où croît le danger croît aussi ce qui sauve » Hölderlin  

Lire la suite

Décalage horaire : Liban

On a été à deux doigts d’oublier le Liban. Lundi dernier avait lieu l’épreuve de philosophie, à Beyrouth. De nouveau, des sujets qui ne tomberont évidemment pas le jour J dans l’hexagone et sur les territoires d’outremer, mais des sujets qui permettent de se projeter dans l’épreuve qui approche. Quel sujet aurais-je choisi ? Comment m’y serais-je pris ? Voici les questions qu’on peut se poser, et qui sont comme autant de gestes de préparation, de répétition générale avant de

Lire la suite

Décalage horaire – Washington

A moins d’un mois de l’examen, on ne sait plus si on regarde les sujets qui tombent ailleurs dans le monde, les uns après les autres,  par méthode ou par masochisme. Disons que c’est une sorte d’heuristique de la peur, une façon de se préparer au pire. Sur les sujets tombés ce matin à Washington, c’est à dire pendant notre après-midi, le principe peut fonctionner, certains sujets ayant de quoi inquiéter les candidats comme ceux qui les préparent à l’examen.

Lire la suite

Que la joie demeure

  «Suite  à des problèmes de type grec, je ne pourrai être votre obligé à Cannes. Avec le festival, j’irai jusqu’à la mort, mais je ne ferai pas un pas de plus. Amicalement. Jean-Luc Godard.» 2010 Petite remise à jour d’un article vieux de trois ans. Puisque l’occasion nous était donnée, hier, d’entrécouter l’Ode à la joie, qui est un extrait de la Neuvième symphnie de Beethoven. Il se trouve que, se questionnant sur l’essence de l’Europe (c’est un questionnement récurent

Lire la suite

A la même enseigne

  Il est bon que les élèves puissent constater que les problèmes que nous traitons avec eux sont les mêmes problèmes que ceux auxquels nous autres, leurs professeurs nous confrontons. Dans cette discipline, tout le monde est à la même enseigne. Si, lors de la session de juin, on proposait aux candidats au baccalauréat de composer sur le sujet « Travailler moins, est-ce vivre mieux ? », et si quelques dizaines d’élèves cheminent en ma compagnie depuis quelques heures sur les chemins sinueux

Lire la suite

Sur le tas

Jusqu’au 12 septembre se tient, dans la galerie se trouvant au sous-sol du Centre Georges Pompidou de Paris, une exposition retraçant les grandes lignes du travail photographique de Louis Stettner (https://www.centrepompidou.fr). Il n’est peut-être pas le photographe le plus connu, et pourtant ceux qui s’adonnent aujourd’hui à la photographie auraient tout intérêt à rencontrer son oeuvre, tout particulièrement ceux qui se spécialisent dans le portrait, et plus encore ceux qui pratiquent la « street-photography » (qu’on pourra se permettre d’appeler « photographie de rue »),

Lire la suite

Rewind

En 1963, Jacques Demy ouvre son second film, La Baie des anges, sur une femme marchant sur la Promenade des anglais. Le regard de la caméra s’en éloigne aussitôt, instaurant avec elle la distance que le héros du film ne cessera, dès lors, de parcourir à l’endroit, le mouvement initial du cinématographe faisant, lui, le chemin à l’envers. C’est donc un travelling arrière qui ouvre La Baie des anges. Comme si on pouvait remonter le temps. Toute image porte en elle

Lire la suite

Prises universelles

Balayer le programme, de part en part, à travers vingt textes, c’est une bonne occasion de croiser de vieilles connaissances, mais aussi de s’apercevoir qu’après une petite année de philosophie, même si selon les filières, on ne profitait parfois que de très peu de temps chaque semaine pour découvrir cette discipline, on est devenu capable de lire par soi-même un texte d’un grand philosophe, et de le comprendre. C’est là un des signes qu’on a progressé, et qu’on peut pleinement

Lire la suite

Site Footer