Communément

On revient un peu sur les temps étranges que nous traversons ?  Et si, en fait, ils n’étaient pas si étranges que ça ? Et si finalement, ce sont les temps qui ont précédé qui resteront dans l’histoire comme étranges, problématiques ? Et si finalement ce à quoi nous assistons, ce n’était rien d’autre que le retour du banal, du commun, de ce qui aurait dû aller de soi depuis longtemps ?  Cela ne nous pendait-il pas au nez ?

Lire la suite

Logique de l’humiliation

On peut donner bien des définitions de la politique. Mais, pratiquement, on pourrait dire que c’est l’art et la manière de rendre possible la vie commune, ce qui permet de gouverner la Cité, c’est à dire l’ensemble des citoyens. Or, parce que chacun d’entre eux est tenté de satisfaire des intérêts privés qui ne sont pas tous compatibles avec ceux des autres, la politique n’est pas une mince affaire, et on pourrait dire qu’avant même de produire tout un système

Lire la suite

La règle du jeu

    Puisqu’il est de moins en moins possible d’avoir les élèves en classe, puisque nous avons décidé de ne plus nous y trouver non plus pour aller là où ils sont, c’est à dire la rue, ce lieu bien plus républicain que ne peut l’être un Arc de Triomphe, autant continuer le cours par cet autre moyen, et partager encore quelques ressources.  Ainsi, ce court texte de Peter Sloterdijk, passionnant philosophe allemand contemporain, tiré de son livre Colère et

Lire la suite

Une nouvelle agora

Continuons à ouvrir la boite à outils conceptuels qui permettrait d’y voir un peu plus clair dans le brouillard de gaz lacrymo et de jaune fluo dans lequel on baigne depuis quelques semaines. Des gens sont dans les rues, sur les ronds points, aux péages. Ils sont travailleurs, employés, indépendants, chômeurs, retraités. Ils sont aussi, désormais, étudiants, lycéens. Et on atteint un niveau de crispation tel que, forcément, ça ne se passe pas toujours bien. Il y a les instants 

Lire la suite

Masse critique

Le blog a vécu sa propre vie sans que je m’en occupe tellement depuis la rentrée, mais l’actualité a fait une brusque irruption dans le cours, peignant le paysage et les idées en jaune, jetant les esprits dans l’incertitude puisque, il faut bien le dire, intellectuellement, on est un peu comme des poules ayant trouvé un couteau. Et comme je l’ai dit en cours, c’est très sain, pour une fois, de ne pas savoir quoi en penser, puisque ça oblige

Lire la suite

Décalage horaire : Afrique

Encore des sujets qui ne tomberont pas dans l’hexagone la semaine prochaine. Qu’importe, c’est de nouveau, grâce aux centres d’examen du continent africain, l’occasion de se confronter à des questions et de s’y mesurer, sachant qu’en réalité, elles sont autant d’occasion de se confronter à soi-même. On peut se lancer un moment, sur chaque sujet, tranquillement, en prenant l’habitude d’analyser les concepts mis en jeu, et de discerner, à partir de cette analyse, les fameuses différentes dimensions qui permettraient de

Lire la suite

Faites vos vœux, rien ne va plus

Puisqu’on a pas mal parlé, en classe, de Parcoursup’, et qu’on a essayé de ne pas tenir à ce sujet, uniquement des propos techniques, peu à peu s’est formée une réflexion autour du dispositif lui-même, de ce qu’il suppose. Depuis le 22 mais, ce à quoi on est confronté, c’est la mise en scène de ce dispositif. Il se trouve que j’ai la chance de travailler dans un lycée dont la salle des profs est un lieu de réflexion et

Lire la suite

Un super-héros très discret

Puisque le Huffington Post m’a proposé de rédiger, pour sa catégorie « blogs », un texte qui développe deux trois idées autour de Mamoudou Gassama, ce jeune homme qui a sauvé de façon spectaculaire un enfant tombé d’un balcon, je partage ici ce texte, puisqu’il met en jeu quelques concepts, tels que le courage, la citoyenneté, l’héroïsme. C’est très court, mais c’est le format de ce genre d’article qui l’exige.  « Là où croît le danger croît aussi ce qui sauve » Hölderlin  

Lire la suite

Décalage horaire : Liban

On a été à deux doigts d’oublier le Liban. Lundi dernier avait lieu l’épreuve de philosophie, à Beyrouth. De nouveau, des sujets qui ne tomberont évidemment pas le jour J dans l’hexagone et sur les territoires d’outremer, mais des sujets qui permettent de se projeter dans l’épreuve qui approche. Quel sujet aurais-je choisi ? Comment m’y serais-je pris ? Voici les questions qu’on peut se poser, et qui sont comme autant de gestes de préparation, de répétition générale avant de

Lire la suite

Décalage horaire – Washington

A moins d’un mois de l’examen, on ne sait plus si on regarde les sujets qui tombent ailleurs dans le monde, les uns après les autres,  par méthode ou par masochisme. Disons que c’est une sorte d’heuristique de la peur, une façon de se préparer au pire. Sur les sujets tombés ce matin à Washington, c’est à dire pendant notre après-midi, le principe peut fonctionner, certains sujets ayant de quoi inquiéter les candidats comme ceux qui les préparent à l’examen.

Lire la suite

Que la joie demeure

  «Suite  à des problèmes de type grec, je ne pourrai être votre obligé à Cannes. Avec le festival, j’irai jusqu’à la mort, mais je ne ferai pas un pas de plus. Amicalement. Jean-Luc Godard.» 2010 Petite remise à jour d’un article vieux de trois ans. Puisque l’occasion nous était donnée, hier, d’entrécouter l’Ode à la joie, qui est un extrait de la Neuvième symphnie de Beethoven. Il se trouve que, se questionnant sur l’essence de l’Europe (c’est un questionnement récurent

Lire la suite

A la même enseigne

  Il est bon que les élèves puissent constater que les problèmes que nous traitons avec eux sont les mêmes problèmes que ceux auxquels nous autres, leurs professeurs nous confrontons. Dans cette discipline, tout le monde est à la même enseigne. Si, lors de la session de juin, on proposait aux candidats au baccalauréat de composer sur le sujet « Travailler moins, est-ce vivre mieux ? », et si quelques dizaines d’élèves cheminent en ma compagnie depuis quelques heures sur les chemins sinueux

Lire la suite

Sur le tas

Jusqu’au 12 septembre se tient, dans la galerie se trouvant au sous-sol du Centre Georges Pompidou de Paris, une exposition retraçant les grandes lignes du travail photographique de Louis Stettner (https://www.centrepompidou.fr). Il n’est peut-être pas le photographe le plus connu, et pourtant ceux qui s’adonnent aujourd’hui à la photographie auraient tout intérêt à rencontrer son oeuvre, tout particulièrement ceux qui se spécialisent dans le portrait, et plus encore ceux qui pratiquent la « street-photography » (qu’on pourra se permettre d’appeler « photographie de rue »),

Lire la suite

Rewind

En 1963, Jacques Demy ouvre son second film, La Baie des anges, sur une femme marchant sur la Promenade des anglais. Le regard de la caméra s’en éloigne aussitôt, instaurant avec elle la distance que le héros du film ne cessera, dès lors, de parcourir à l’endroit, le mouvement initial du cinématographe faisant, lui, le chemin à l’envers. C’est donc un travelling arrière qui ouvre La Baie des anges. Comme si on pouvait remonter le temps. Toute image porte en elle

Lire la suite

Prises universelles

Balayer le programme, de part en part, à travers vingt textes, c’est une bonne occasion de croiser de vieilles connaissances, mais aussi de s’apercevoir qu’après une petite année de philosophie, même si selon les filières, on ne profitait parfois que de très peu de temps chaque semaine pour découvrir cette discipline, on est devenu capable de lire par soi-même un texte d’un grand philosophe, et de le comprendre. C’est là un des signes qu’on a progressé, et qu’on peut pleinement

Lire la suite

Deadline

C’est sans doute le jour ou jamais. Mais peut-être avons-nous besoin d’urgence, si l’urgence est la durée limitée à sa plus simple expression, ne laissant plus place aux tergiversations, ni à la réflexion, éliminant instantanément les options qu’en temps normal on laisserait se développer en se disant qu’on aura bien le temps de s’en occuper plus tard, si l’urgence est ce temps où s’impose non pas le possible, mais le nécessaire. Si l’urgence a besoin que s’installent un certain nombre

Lire la suite

au nez et à la barbe de l’Europe

Ce week-end sur France3 et sur la scène du B&W Hall de Copenhague, devant la prestation hongroise qui, quelques heures plus tard, gagnerait la quatorzième édition du concours de l’Eurovision, tout en se disant que les James Bond Girls ne sont plus tout à fait ce qu’elles étaient, on pouvait se demander si quelque chose d’autre n’était pas en train de se jouer. Il ne s’agit pas de supposer que l’événement musical se double d’une dimension politique. Il s’agit plutôt

Lire la suite

Très Hautes Résolutions

Les bonnes résolutions de début d’année ont souvent pour thème la reprise en mains d’un corps qu’on aurait,  364  jours durant, totalement délaissé. Du côté de l’esprit en revanche, l’adage cartésien selon lequel tout le monde se trouve suffisamment bien pourvu se confirme : personne ne prend le 1er janvier la résolution d’être moins bête le 31 décembre suivant. Il n’est pourtant pas certain que cette préférence soit très judicieuse. Si on regarde bien la version que  Zack Snyder a

Lire la suite

Désattraction des astres

à propos de la projection de 2001, l’Odyssée de l’espace, ce soir même, au cinéma Landowski de Boulogne-Billancourt (plus d’informations sur la soirée ici : http://www.cinemaboulogne.com/film.php?id=106) à propos aussi de la projection, un peu partout, de Gravity. Tout le synopsis de Gravity pourrait tenir dans le petit bond comique qu’effectue Shariff, ce personnage sans visage (et ce pour de multiples raisons qu’on ne dévoilera pas ici), accroché à une de ces sangles qui sont, le film durant, comme autant de cordons

Lire la suite

Rattrape-toi si tu peux

Alors que les épreuves écrites ont pris fin, pendant que les correcteurs évaluent chacun leur paquet de copies, il est temps de se préparer à passer le second groupe d’épreuves, au cas où. Rappelons le principe  : si, à l’issue des épreuves du premier groupe on obtient une moyenne générale comprise entre 8 et 9,99, alors on est convié à venir passer deux épreuves à l’oral, lors du second groupe d’épreuves (que, dans l’intimité, on appelle aussi « le rattrapage

Lire la suite

Transit de quatre heures en métropole

Heureux soient les fêlés, Car ils laisseront passer la lumière. Michel Audiard Chers passagers, Demain matin il fera déjà chaud lorsque vous découvrirez ces sujets qui passent leur dernière nuit en armoire sécurisée. De chambre forte en fortes têtes, ce qui importe demain, c’est que vous les envisagiez non pas comme des obstacles à franchir, mais comme des occasions à saisir. C’est là le dernier conseil qu’on puisse vous donner : pour ceux qui auront passé l’année à suivre le

Lire la suite

Dis moi quel bac tu passes, et je te dirai comment tu t’appelles (en fait, pas tout à fait, mais ça fait un titre qui sonne bien)

Petite récréation qui n’en est pas tout à fait une : Baptiste Coulmont enseigne la sociologie à Paris 8. Ses intérêts sont multiples, comme on peut le constater sur son blog ( www.coulmont.com ), mais ce sont ses études portant sur les prénoms qui semblent lui attirer un nombre considérable de visiteurs. Il faut avouer que dès qu’on prend connaissance des grandes lignes de son enquête, on a les neurones en éveil puisque celle-ci consiste à mettre en évidence quelque

Lire la suite

Un peu de beauté plastique

« Un peu de beauté plastique pour effacer nos cernes, de plaisir chimique pour nos vies trop ternes. Que nos vies aient l’air d’un film parfait » Elli Medeiros & Jacno – Amoureux solitaires Exposition DYNAMO, au Grand Palais, du 10 Avril au 22 Juillet 2013 Après s’être confronté à la présence équivoque des oeuvres de Ron Mueck, si on craignait d’avoir dépassé les doses de réalisme prescrites, l’antidote se trouve peut être au Grand Palais, puisque celui ci expose une rétrospective

Lire la suite

In between

En complément de l’article précédent, et afin de susciter davantage de désir encore, quelquers images en mouvement. Diffusée sur le site de la Fondation Cartier, voici une vidéo suivant la création d’une oeuvre récente de Ron Mueck, qui semble tout à fait incarner ce qu’on tentait de décrire dans l’article précédent. Non seulement, on retrouve entre ces deux personnages la tension qu’on évoquait, mais il semble qu’on discerne que c’est précisément ce que recherche le sculpteur dans sa composition, comme

Lire la suite

Sur-hommes

Du 16 Avril au 29 Septembre 2013 à la Fondation Cartier Exposition Ron Mueck Puisque nous voici désormais armés d’un regard tout neuf, tout spécialement aiguisé pour ces oeuvres figuratives dont on comprend que la surface de représentation n’est que l’écran sur lequel se projette ce qui ne peut être ni montré, ni vu, maintenant qu’on a rencontré ces grands classiques qu’il s’agit de contempler comme s’il n’en étaient pas, on peut oser se rendre dans des expositions, à la

Lire la suite

Premières répétitions

Comme tous les ans, sur France Culture, on propose à des professeurs de se plier à l’épreuve du baccalauréat de philosophie. Le principe est simple : une heure ou presque, et un sujet. Il ne s’agit pas de proposer une dissertation ou un commentaire achevé, mais de pouvoir observer comment quelqu’un, qui a un peu de pratique et quelques bons réflexes, s’y prend, au départ, avec un sujet. Parce qu’après tout, c’est là la difficulté majeure : faire du sujet un

Lire la suite

Embrasures

On ne sait pas s’il y a grand sens à aller au Grand Palais se noyer dans la foule pour contempler les toiles de Hopper. Le regard a besoin d’espace, et l’esprit a besoin de recueillement pour habiter ces scènes qu’on croirait tirées de longs métrages en cinémascope, et ce sont des conditions qui réclameraient une certaine intimité, que la foule n’autorise que trop peu, quelle que soit la puissance de ces tableaux. Cependant, les oeuvres sont là, et pour

Lire la suite

Des astre

Parce que la réalité n’est qu’une fiction un peu plus présente que les autres, 2001 est, dans toutes ses dimensions connues, une histoire de monolithes. Dans la version communément considérée comme « réelle », il s’agit du récit anonyme de la pulvérisation de deux modèles de 417 m de haut (426,8 m, exactement, pour celui qui était surmonté d’une antenne), anéantissant leurs occupants ainsi que ceux de deux Boeings lancés sur leur façade à plus de 700 km/h. Dans la

Lire la suite

Instant propice

La veille des jour J, à Kourou comme à Cap Canaveral, il règne cette espèce de tension calme qui caractérise les milieux dans lesquels tout a été préparé avec minutie, sans pour autant qu’on puisse atteindre l’absolue certitude que le lancement aura lieu comme prévu. Il n’y a plus vraiment grand chose à faire, à strictement parler, l’épreuve de vérité pourrait avoir lieu immédiatement, mais voila, il faut attendre jusqu’à demain; et comme l’enjeu est important, la sérénité est impossible,

Lire la suite

Planet of the apps’

1 – Il semblerait qu’existent encore des demi-dieux L’épisode des hommages sans doute un peu excessifs et souvent mal cadrés rendus à Steve Jobs aura au moins eu l’intérêt de susciter, pour faire contrepoids et tenter de rétablir un certain équilibre, quelques publications qui tentent d’observer le phénomène avec un peu plus de recul, sans céder à la tentation de participer à la communion, dont on perçoit assez bien qu’elle cherche à prolonger l’expérience commerciale inaugurée avec l’achat des objets Apple,

Lire la suite

Site Footer