Superflu pour superflux

Mes élèves connaissent déjà pour la plupart André Gorz, parce que nous avons évoqué son poignant livre Lettre à D., quand nous avons tenté de saisir un peu mieux ce dont il s’agit lorsque nous parlons d’amour. Mais comme je l’avais précisé, Gorz est avant tout un penseur ayant une place de choix dans la tradition marxiste; on trouve dès lors dans son oeuvre bon nombre de textes mettant en oeuvre une réflexion assez incisive sur le travail, distinguant ce

Lire la suite

Là-bas

Ce ne sont pas les tentatives de connexion entre la philosophie et d’autres domaines qui manquent. Cinéma, jeu vidéo, littérature, séries télévisées, technologie et même, rock’n’roll, tout y passe (et encore, on n’a pas encore traduit l’incroyable collection de contributions anglo-saxonnes, dont la série d’ouvrages publiés dans la collection Blackwell philosophy and pop culture (pour un petit aperçu de cette galaxie éditoriale : http://eu.wiley.com/WileyCDA/Section/id-324354.html). Manquent, en français, le rap, et la pop, peu exploités. Pourtant, si finalement, la conversation peut

Lire la suite

S’outrepasser

Croisé dans le documentaire évoqué dans l’article précédent, Hugo Von Hofmansthal est un écrivain qui se trouve à la croisée des préoccupations que nous essayons de traiter ces temps ci : autrichien, influencé par sa découverte de l’analyse psychanalytique, mais aussi lecteur de Nietzsche, il fut un auteur protéiforme, précoce, comparable à Rimbaud mais capable aussi d’écrire des livrets d’opéra pour Richard Strauss. En 1904, il publie son Entretien sur la poésie, qui est tout autant un texte mystique qu’une

Lire la suite

Construire sur les marécages; 2nde partie

Suite de l’article précédent, que je publie de nouveau, qui constitue ce que pourrait être une seconde partie très très étendue du commentaire du texte de Freud que nous avons expliqué linéairement dans l’article précédent. Je l’ai utilisé comme prétexte à une exploration des perspectives qu’ouvre la psychanalyse, tant en la poursuivant dans sa propre direction, et parfois sur des territoires qu’elle n’aurait peut être pas supposé parcourir, qu’en s’y opposant. Car les raisons d’être sceptique envers la théorie freudienne

Lire la suite

Construire sur les marécages; 1ère partie

Reprise d’un vieil article mis en ligne alors que le texte qui suit avait été proposé en commentaire au baccalauréat, à destination de mes élèves, puisque nous sommes depuis plus d’une semaine maintenant, en grève, et qu’il faut bien que le spectacle continue quand même.  Je rappelle en quelques mots les raisons pour lesquelles nous avons évoqué la psychanalyse en cours : nous analysons depuis quelques séances ce qu’on appelle communément le « moi », et nous nous sommes lancés, dans une

Lire la suite

Dick Laurent est mort

D’Hugo, je me disais qu’il me faisait parfois penser à Antonioni. Les « choses vues », puis revues, les plans larges, les panoramiques et les plongées dans le décor, au point d’en voir l’envers, les paysages qui sont aussi des vies intérieures. Et d’Antonioni, je pensais tout particulièrement à ce film réalisé en 1975, Profession : Reporter, titre français auquel on préférera l’originel, anglophone : The Passenger, (mais la traduction des titres de films est un des domaines les plus mystérieux de

Lire la suite

Nous y voilà

Parce que « les mots sont les passants mystérieux de l’âme »*, parce qu’ils en sont aussi les passeurs, lire, c’est être traversé par quelqu’un d’autre. Et si ces traversées laissent en nous des traces, celles ci sont elles aussi parcourues, et marquées au passage, par ces nouvelles invasions. Les pages lues sont aussi les écrans sur lesquels on projette les lectures suivantes, et lire, c’est alors relire les pages déjà parcourues, par transparence et superposition. C’est à cela qu’on se reconnait

Lire la suite

Là-haut

En travaillant sur le sujet que, ces temps ci, nous creusons en classe (« Suis-je ce que j’ai conscience d’être ? »), je suis retombé, presque par hasard, sur cet extrait des Considérations inactuelles de Nietzsche, au cours duquel s’établit un lien entre la quête de soi et la relation avec les éducateurs. Comme si le moi se situait au delà des limites de sa propre personne, et exigeait pour qu’on le capte, d’aller vers ce qui n’est pas soi. On comprend

Lire la suite

Site Footer