Claroification

Egarés dans une série qui prend la forme d’une île (mais toute fiction est une île), nous évoquions précédemment le travail d’archéologue de Pacôme Thiellement, qui perçait dans nos écran plats des galeries qu’on soupçonnait, mais que faute d’outils adéquats, on n’osait trop explorer. Thiellement n’est pas seul, à exercer ce travail de spéléologue céleste. Maglite de la langue en main, Christophe Claro est aussi un de ces guides de haute montagne, accompagnant le francophone dans la littérature anglo-saxonne; il

Lire la suite

DupliCité

Jean-Pierre ATTAL 2001-2011 – 10 ans de recherche 15 septembre au 15 octobre 2011 galerieolivierwaltman Paris | Miami 74, rue Mazarine 75006 Paris galeriewaltman.com t : + 33 1 43 54 76 14 contact : Olivier Waltman/ Mathias Coullaud http://www.galeriewaltman.com/menu.html ouvert du lundi au samedi de 10h30 à 19h30 Depuis 2004, une proportion non négligeable d’élèves de terminale, en filière générale, utilise au quotidien un manuel de philosophie (le « Hatier« , réalisé sous la coordination de Michel Delattre et Chantal Demonque)

Lire la suite

Nyctalopie passagère

Paris ne vit plus la nuit, paraît-il. Exception faite, peut-être de la nuit blanche à laquelle les parisiens et franciliens sont conviés, chaque année depuis dix ans, lors du premier week-end d’Octobre. Tous les ans, j’encourage mes élèves et lecteurs à profiter de cette nuit pour aller à la rencontre de l’art contemporain sans s’embarrasser du cérémonial parfois intimidant des musées, dans une ambiance qui installe l’art à portée de tous, en développe le caractère « partagé » sans interdire

Lire la suite

Introduction à la méthode d’Alfred Hitchcock, par Godard

Pièce à livrer au dossier, cet extrait d’Histoire(s) du Cinéma, de Jean-Luc Godard : « On a oublié pourquoi Joan Fontaine se penche au bord d’une falaise et qu’est ce que Joel Mc Crea s’en allait faire en Hollande. On a oublié à propos de quoi Montgomery Clift garde un silence éternel et pourquoi Janet Leigh s’arrête au Bates Motel et pourquoi Teresa Wright est encore amoureuse d’oncle Charlie. On a oublié de quoi Henry Fonda n’est pas entièrement coupable et

Lire la suite

A partir de Fenêtre sur cour, exploration du quartier

Le site Cinélycée a la bonne idée, pour les films au programme, de proposer une filmographie permettant de prolonger l’expérience cinématographique chez d’autres réalisateurs. A priori, bonne idée. Encore faudrait il que cela dépasse en pertinence les prescriptions automatiques d’Amazon, de la Fnac ou d’Allocine (ce dernier constituant parfois, sur ce point, une expérience carrément surréaliste). Tout d’abord, des fausses pistes. On peut encore tomber dans les pièges d’Hitchcock. Dans le cas précis qui nous occupe ces jours ci, le

Lire la suite

« Ce qui périt par un peu plus de précision est un mythe »

Répondant à une inconnue, à une femme absente en somme, qui pourrait tout aussi bien n’être que le fruit de l’imagination (pour le lecteur, elle devra le rester), Paul Valery développe dans sa Petite lettre sur les mythes un point de vue original sur ces récits qui, bien qu’imaginaires, tiennent dans de place dans nos vies dites ‘réelles’. Son interlocutrice invisible s’inquiète de la relation qu’entretient Valery avec Dieu et l’amour. Il lui répondra en plaçant ce dont il est

Lire la suite

Sunny delight

Un mot sur les illustrations du précédent article. Elles ne proviennent pas d’une brochure annonçant une quelconque apocalypse, mais de l’exposition que la Tate Modern consacrait, dans sa Turbine Hall, à l’oeuvre d’Olafur Eliasson, « Weather Project ». Grace à des miroirs déjà installés dans cette immense salle, l’artiste parvenait à donner l’illusion d’une présence solaire, l’impression atmosphérique étant accrue par la diffusion, dans cet espace immense, d’une brume constante, venant estomper cette lumière de fin du jour. L’oeuvre invitait à venir

Lire la suite

Oiseux de nuit

Dans sa célèbre expression qui pourrait sembler relever du documentaire animalier, Hegel affirmait que la chouette de Minerve ne prend son envol qu’à la tombée de la nuit. Voila qui est de bon augure pour la nuit blanche qui est, comme tous les ans, proposée aux parisiens et franciliens amateurs d’art (pour certains) et simples noctambules (pour d’autres). Pour la neuvième fois, les rues de Paris sont, ce soir et pour la nuit entière, investies par de nombreux artistes et

Lire la suite

Foinction

Lieu : Le Lieu du design 74 rue du Faubourg Saint-Antoine 75012 Paris Dates : jusqu’au 21 Août. Renseignements : www.lelieududesign.com Coût : Gratuit On a appris à reconnaître les objets d’art à ceci : ils sont inutiles, ne répondant à aucun besoin. Ainsi, sur les pas de Kant, on distingue d’un côté les objets issus d’un déterminisme qui conduit l’homme à les produire (un besoin, un système économique qui réclame en permanence de la nouveauté pour alimenter le marché

Lire la suite

L’arc en ciel de la gravité

Depuis maintenant assez longtemps, faire de la musique ne consiste plus nécessairement à sortir un bel instrument de sa housse, à en humecter l’anche pour en extraire des notes conformes aux indications d’une partition, ou faire preuve d’une maîtrise totale et virtuose de ses cordes vocales. A vrai dire, la musique n’a jamais consisté essentiellement en cela, simplement, il y eut des époques où on ne le savait pas. Est musique tout son produit de manière volontaire, ou encadrée par

Lire la suite

Site Footer