On meurt

Dans le chapitre XIII du Livre III des Essais de Montaigne, intitulé De l’expérience, on trouve cette phrase, lapidaire : « tu ne meurs pas de ce que tu es malade : tu meurs de ce que tu es vivant. » Si on lit les Essais dans l’ordre de leur édition, ce qui est rare, on a été préparé à une telle idée, puisqu’on a déjà lu le chapitre XIX du Livre I, qui nous apprend que « philosopher, c’est apprendre à mourir ». Depuis

Lire la suite

Montée en puissance

Du couple de designers Charles et Ray Eames, on pourrait très bien ne retenir que leur fameux fauteuil Eames Lounge (670) et son repose-pied Ottoman (671), dans lesquels on s’installerait volontiers pour regarder ce qui suit, et tant qu’on y serait, se relire l’intégralité de sa bibliothèque, histoire d’avoir une bonne excuse pour n’en plus sortir. Mais voila, Monsieur et Madame Eames ne se contentèrent pas de dessiner ce fabuleux fauteuil, ils ont aussi exercé leurs talents dans des courts métrages

Lire la suite

Le Cloud du Spectacle

Si on veut bien oublier trente secondes le fait que le travail soit pénible, et si on veut bien, aussi, ne pas le réduire à l’emploi et à la simple tâche, alors il devient possible d’y discerner une dimension dans laquelle on serait susceptible de pouvoir s’épanouir et peut-être même se réaliser. Voila, en gros, le concentré de ce qu’on va penser, en cours, à propos du travail. Il se trouve qu’une récente campagne de publicité pour la bière Guinness

Lire la suite

Cours de Raptrapage

  [Nouvelle introduction ajoutée, en 2014, à cet article de 2012] Dans quelques siècles, des historiens de l’art se pencheront sur les documents que nous laissons, et sans doute feront-ils comme nous : pour aller plus vite, ils iront tout d’abord vers les compilations, afin de tracer un paysage d’ensemble de notre temps. Peut être tomberont-ils alors sur ces performances régulièrement proposées sur NBC, tard le soir (mais un peu moins tard depuis moins d’un mois) par Jimmy Fallon et

Lire la suite

Le pays où on n’arrive jamais

Il est difficile d’aborder la théorie psychanalytique sans la relier au contexte qui a conduit à son apparition. Les deux épisodes du documentaire qui suivent sont le récit de L‘Invention de la psychanalyse ; le mot est bien choisi : Freud aime se comparer à Christophe Colomb, mais son Amérique à lui est un pays auquel on n’arrive jamais, il invente l’inconscient plus qu’il ne le découvre, même s’il le fait à travers les signes que constituent, pour lui, les

Lire la suite

Fragments d’un discours cartésien

A l’intention de ceux qui, en ma compagnie, salle 217, ont traversé tout ou partie de la quatrième partie du Discours de la Méthode, et à l’intention de tous les autres aussi, voici une mise en image, réalisée en 1971 par Roberto Rossellini pour la télévision italienne, des mots de Descartes, prononcés par lui-même. Bien que Rossellini ait consacré un long métrage à Descartes, c’est d’un autre film que la séquence qui suit est tiré, consacré, lui, à Blaise Pascal.

Lire la suite

Tenir tête

Sur une année de terminale, et au-delà, avoir en tête la figure de Socrate au moment de penser aide à demeurer sur ses gardes, non pas vis à vis des correcteurs, mais vis à vis de soi-même. Parce qu’en philosophie, s’il s’agit de devenir son propre interlocuteur de pensée, il faut au préalable parvenir à être à la hauteur de ses propres jugements, et à avoir du répondant face à soi-même. A défaut, on risque fort d’être complaisant envers ses

Lire la suite

Voir dire

En jetant un coup d’oeil aux statistiques de consultation de ce blog, je constate que de nombreux lecteurs atterrissent ici après avoir googlé le sujet que, probablement, un collègue aura confié à leurs bons soins, « Peut-on reprocher à la philosophie d’être inutile ? », dont on avait, il y a des lustres, publié ici même un semblant de corrigé. Passons sur le fait qu’à strictement parler, ce sujet ne devrait plus être, aujourd’hui, proposé aux candidats du baccalauréat, puisque aucune des

Lire la suite

La pensée en dehors

S’il s’agit de présenter un philosophe, le mieux est sans doute de passer la main à un autre philosophe. C’est d’ailleurs pour cette raison entre autres qu’on apprécie particulièrement le recueil de textes dirigé par Denis Huisman et André Vergez (Histoire des philosophes illustrée par les textes)  puisqu’il propose, pour chaque auteur cité, une introduction rédigée par un autre philosophe, tissant des liens parfois fort distants entre des penseurs dont on discerne ainsi combien ils dialoguent ensemble, comment ils constituent,

Lire la suite

Les deux sens du terme

Peut-on parler pour ne rien dire ? Non seulement, cela se peut, mais c’est même possible deux fois. Quand on vous dit que le langage recueille une puissance qui est loin de se limiter à sa fonction informative, on en a ici un joli exemple qui, sans dire quoi que ce soit de très clair, en disant même une chose et son contraire, parvient cependant à mettre en oeuvre un dispositif qui se veut édifiant. Accessoirement, mais ça participe au

Lire la suite

Site Footer